Rogaine Oianleku, Oiartzun

Je me lance dans le 1er compte-rendu de course de l'année 2015, bonne résolution oblige...

 

Un an après notre participation à la O' St Silvestre 2013 sur la carte d'Erlaitz dans le massif des 3 couronnes, nous voici reparti au pays basque espagnol pour un mini-rogaine de 2h30 sur la carte d'Oianleku. A 1h30 de Soustons, le déplacement vaut le coup...

 

... Au dire des basques du Club, on nous promet une vue magnifique sur la passe de Pasai-Pasajes, Donostia et l’embouchure de la Bidasoa !

Mais moi les basques je m'en méfie... et cela s'avère vrai car il n'y aura rien de tout ça !!! Rien que de la brume et du crachin toute la matinée, comme l'an dernier déjà. Les sourires sur la photo d'avant course montre bien qu'un brossien se moque du temps. Flash & Co des CostaVerde ont également fait le court déplacement.

Le basque nous promet un coin très pentu… et là il faut le croire, le dénivelé c'est sacré ici et c'est parti pour en chier dur : 30 balises à trouver en moins de 2h30 !!


La carte d'Oianleku, au-dessus d'oyartzun :

Powered by WebRoute - WorldofO.com

10h00 : faux départ, les espagnols ne sont pas pressés, ça bouchonne aux inscriptions...

10h12 : On retient Beñat et Peio, pressés dans découdre sur leur terrain de jeux favori.

10h15 : les sangliers sont lachés (ce n'est qu'un entrainement de reprise, mais certains montrent les dents...)

 

Je pars à l'ouest, dans l'optique de faire une boucle dans le sens des aiguilles d'une montre. Peio est avec moi, même choix pour lui. 1er poste ensemble, nous sommes suivi par une meute d'orientateurs avec quelques brossiens en tête (Aurélie, Beñat) et deux Costaverde. Peio prend plein ouest: c'est l'heure des adieux...

Aurélie, Beñat et moi, aux coudes à coudes, prenons les mêmes options pour les 3 postes suivants à quelques mètres d'intervalles puis nos itinéraires se séparent...

Je croiserai dans mon périple Marie Thérèse, à l'aise comme une gazelle dans les pentes rocailleuses (ça c'est l'effet Skyrhune), ou Jean-Pierre L (notre nouvelle recrue basque de la saison 2015, ouch un de plus !) en sortie de palombières ("attention me dit-il, il en manque une ou deux sur la carte").

 

Au poste de ravito, je croise Peio en sens inverse qui semble faire sa course en binôme en compagnie de ma belle Aurélie (...pour la peine je ne prends pas la peine de m'arrêter lui faire un bisous qu'on j'en ai l'habitude !!!)

 

Bon, j'en ai assez dit pour une première... voici la carte et mon itinéraire. (vous verrez bien que ma boucle identifiée en début de course a quelque peu été modifié, fatigue et dénivelé oblige). Toutes les balises trouvées dans les temps, aurélie me gratte de 30 secondes, Rrrrr.

Je vous laisse le soin de tracer vous même votre itinéraire, que vous ayez participé ou pas c'est un bon entraînement.

 

Merci au club basque du GOT (Gipuzkoako Orientazio Taldea), ex IMOS pour cette belle organisation, son YOP d'arrivée et son tee-shirt, le tout pour 5€


Jerome

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Aurélie (lundi, 05 janvier 2015 00:11)

    Terrain très sympathique,surtout pour une reprise.Pas la peine de s'échauffer avant,la première balise te met dans le bain:-))))
    Par contre je retiens une leçon,ne plus écouter la météo d'un basque.

  • #2

    Beñat (lundi, 05 janvier 2015 10:31)

    Belle journée dans les nuages des montagnes du Gipuzkoa, pas au niveau du panorama, faudra revenir.
    Parti avec l'idée que je ne peux récolter toutes les balises, je retrouve Peio et Jérôme à la balise 1, puis 2 balises de plus avec Jérôme et j'esquive la 164 (5pts) puis la 162 (9pts) et je me motive : "récolte toutes les autres". Stratégie : le moins de dénivelé possible.
    Très souvent je cours avec les lunettes à la main, nuage + crachin + énergie = buée tenace. Je vois mieux le terrain sans lunettes, mais je ne peux plus lire la carte, saperlipopette. Heureusement, j'ai 3 kleenex qui s'engorgeront vite !!!.
    Question dénivelé et parcours, j'enchaîne bien et j'arrive à 1h57 à l'arrivée. Arghh, il me manque les 2 balises de mon début de course. Je pars chercher la plus près et je rentre pour me changer. Du sec !!!
    La grosse bouteille de Yop et la banane de l'organisation vite engloutie, je vois Aurélie et Jérôme qui arrivent avec toutes les balises. Bravo !
    Allez, promis on revient quand il fait beau.
    p.s. le dicton du jour : "Qui écoute la météo, reste au bistrot."

  • #3

    Flag (lundi, 05 janvier 2015)

    Merci Jérôme pour le compte rendu. Il n'y a plus qu'à remplacer Flash par Flag et Costaverde par KostaBerde et c'est nickel ;-]
    Pour la météo, je confirme.
    Pour le panorama, effectivement, faudra revenir.
    Pour les pentes (très) raides, nous les KostaBerdiens, on adore !
    Pour l'orientation, ben, on y travaille mais c'est pas gagné!!
    Au plaisir de vous recroiser bien vite sur un nouveau terrain de jeu !
    Et comme le dit le célèbre orienteur Juan Pedro De La Brousse : "Il vaut mieux marcher dans la bonne direction que ... courir dans la mauvaise !!"

  • #4

    Jerome (lundi, 05 janvier 2015 21:59)

    Oui Flag, excuse moi pour l'orthographe... Cette journée m'a épuisée et je n'avais plus toute ma lucidité à l'heure tardive ou j'ai envoyé cet article. Au plaisir de te revoir pour une CO ou bien un raid.

  • #5

    Jerome (mercredi, 21 janvier 2015 22:37)

    Merci Pierre pour tes choix d'itinéraires. Je pense que tu nous aurais collé une bonne br...ée !!!