Challenge des écoles d'orientation

Premier jour

Départ Samedi après-midi avec Lukas, Marylou, les Ju-Jus et moi (Stéphane) au volant. Premier pique-nique au bord du lac de Carcans. Puis direction « Le challenge des écoles » pour la première épreuve.

 

Mem’O : "le mémo n’était pas très dur techniquement mais surtout physique. A la 3 je pars en haut de la colline mais j’oublie le numéro, alors j’ai dû retourner voir le numéro. Au final on termine 2-3eme."

 

Jules Montus BROS

O’agilité + O’Concentration

"Et voici que l’on nous appelle tous un par un pour passer devant l’épreuve 2 : l’agilité et la concentration (labyrinthe). La concentration, mais aussi le stress, est à son maximum avant le départ et le temps semble passer lentement. Et allez, c’est partie : je pars à fond sur l’agilité qui partait du grand pare-feu avec des petits singles dans la forêt. Et c’est dans ces singles que je glisse en dessous d’une grande branche de justesse pour l’éviter. Sur la fin du parcours, il y avait une grande descente parsemée de « barrières en rubalise » où il fallait sauter par-dessus. Les organisateurs ne nous ayant pas averti de cette surprise, j’étais un peu perdu, jusqu’à ce que je vois plus loin, Jules qui sautait par dessus ces « barrières ». Après s’enchaînait le fameux O’concentration que j’ai fait en marchant pour ne pas me tromper. Ce week-end fut superbe."

 

Lukas

O’Score

"Top ! Les 2 minutes sont lancées ! Jules et moi nous nous répartissons les balises… Jules compte bien, il y a 12 balises chacun. Je prends la partie Sud, lui la Nord et je l’entoure sur ma carte. Bon c’est bien, il nous reste 30 secondes avant le départ final… Je regarde le Nord et oriente ma carte. Ensuite, j’essaye de voir où est le départ et je choisis dans quelle direction je vais partir. Ça y est, le chrono est lancé, en regardant la carte je m’aperçois que je ne comprends rien aux routes… Je file derrière des personnes sur 10-15 mètres puis je m’arrête en essayant de comprendre où je suis. Complètement perdue, je demande de l’aide autour de moi et grâce d’une fille on se rend à la numéro 56 (ma première). On continue ensemble sur 3 balises puis on se sépare au chemin de la numéro 37 car, en voyant une balise, elle croit que c’est la nôtre alors que c’est le parcours jaune (c’est aussi à cette balise que j’ai vu Élisa). A la 55, je rejoins une fille et on se suit jusqu’à la fin (mise à part les 5 derniers mètres où je m’arrête pour poinçonner une balise et pas elle). En tout, on a mis une trentaine de minutes. Super course !!!"

 

Julia


Second jour

Relais

"Le dimanche on fait le relais avec Enzo qui part en premier. Au bout de 20 minutes, Enzo arrive, il me passe le relais et je pars en fusée !!! La course s’est bien passée sauf à l’arrivée, lorsque je vide mon ticket indique que j’ai zéro balise. Je suis première à arriver donc l’arbitre vérifie ma puce et m’annonce que nous sommes premiers. Ouf !!!!!"

Marylou

 

 

"Super week-end dans la bonne humeur comme toujours à part quelques petites bêtises de ma part…"

 

Elisa

Résultats :

- Mixte 10 : 3ème Marylou et Enzo

- Mixte 12 : 2ème Julia et Jules

- Mixte 14 : 2ème Élisa et Lukas

- Challenge des écoles : 2ème BROS

 

 

Un grand merci au SMOG, pour leur organisation, leur gentillesse et leurs cadeaux de saison !

5 commentaires

Ran'Gers 2018

Qu'est ce qu'on fait ce dimanche ? Y a pas de course de CO ce WE, pourquoi ne pas faire un petit RAID...

Donc, samedi 06 octobre, alors que Jérôme tente le roller sur planches humides, nous partons pour les environs de Auch dans un village... heu...pittoresque dont seule Sabine a le secret en guise d'hébergement.

Arrivés sur place c'est le déluge, espérons que la météo se décale et que le terrain sèche dans la nuit car les coteaux Gersois ont la réputation d'une glaise collante dès qu'il pleut.

Au programme : 

Dimanche matin, nous voici aux aurores à la dépose des VTT dans la banlieue sud de Auch, récupération et installation des plaques, dépose des chaussures au pied des vélos et en route vers l'accueil situé 6km plus au nord : il pleut déjà... encore...

Le club d'orientation Cart'O32 est à la manoeuvre, petit café et petits gâteaux à l'accueil et un grand plan d'ensemble du raid.

Stratégie : la barrière horaire du canoë est fixée à 15h, pour l'option longue du VTT ça risque d'être tendu au regard du profil de l'épreuve :

9h30, c'est parti avec un Trail de 3km le long du Gers pour rejoindre la partie haute de la ville de Auch et récupérer la carte de CO urbaine pour 6,5km. Un démarrage au diesel mais il reste pas mal de vélos dans le parc au moment où nous attaquons la première section de VTT. Les conditions météo sont dantesques, les sentiers ruissellent, ça glisse et tout écart de 20 cm hors du chemin tracé se transforme en calvaire. Les pneus triplent de volume, la boue empêche la roue arrière de passer dans le cadre et l'avant reste bloquée dans la fourche... Faut débourrer... et près de 2h pour faire les 22km de VTT.

12h30, nous arrivons à Montegut ... la digue, la digue diront les connaisseurs mais non, celui de la chanson est Montaigu près de Nantes...

Séparation du binôme, Sabine part faire une CO pédestre et moi une VTT'O, les deux au score en moins d'une heure, toute minute dépassée = 10 min de pénalité, ça rigole pas chez nos amis de Cart'O 32.

Contrat rempli en 57 minutes, on rentre toutes les balises.

13h35, on reprend les VTT, c'est déjà mort pour l'option longue et rentrer la barrière horaire, on coupe sévère et malgré ça on arrivera seulement 10 minutes avant 15h aux canoës.

On nous annonce que seulement 4 équipes sont parties en bateau... les autres sont encore sur le VTT.

14h55 : balade de 4 km sur le Gers, autant d'eau sous le canoë que sur nos têtes, il fait un froid glacial et il pleut encore et toujours.

 

Fin du raid après un dernier KM en Vélo pour passer sous l'arche... Vite vite douche et repas paëlla servie par les bénévoles du club.

L'heure des récompenses :

"Alors vous êtes classés combien ?"

"Ben on sait pas, comment vous le savez vous ?"

"Ils nous l'ont dit quand on a vidé la puce"

"Vider la puce ? T'as vidé la puce quelque part toi ?" "Non, et toi ?" "la PUUUUCE !!!!!"

"Mais quels boulets"

 

Bref, après vidage, nous voilà 1er MIXTE et 7e au scratch...

Par seb

3 commentaires

Raid Landais 2018 au Guinness Book

 

Après un raid landais 2017 où je passe d’assistant à coureur 48h avant le départ, je me présente sur cette nouvelle édition avec un peu plus de sérénité...

 

Je m’engage avec la célèbre Team Lapinous, en équipe de 4, en remplacement de l’Orienteur en chef Seb qui avait conduit cette équipe à sa 1ere victoire l’année passée : est-ce sa retraite de raideur, ou simplement fin du raid landais sur une victoire ??

 

Cette année, moins de roller et plus de course à pied... mais toujours « l’esprit raid landais » que je redoute : du roller sur chaussée accidentée, du sable… trop de sable à pied & vtt, des cartes IGN non actualisées où « il faut s’imprégner de la carte » dixit le responsable.

 

A 2 semaines et demi du départ, les pépins commencent : il ne reste que David et moi...

2 désistements nous obligent à re-composer l’équipe : heureusement les 2 avions de chasse Fabien et Thierry répondent favorablement à l’invitation... je m’imagine déjà avec le tire-minou sur l’épreuve de coastering (cool)

Fabien casse le cadre de son VTT et devra composer avec son vieux 26 pouces inutilisé depuis 3 ans !!!

Francis le brossien, l’assistant local doit lui aussi nous abandonner pour raison familiale. C’est Jean-Loup qui nous donne son ok la veille et qui accompagnera Lapin dans le camion.

 

Après des entraînements croisés en commun : perfectionnement roller avec maître lapin, vtt, canoë, nous sommes donc prêts pour en découdre...

 

Samedi 6 octobre, place de Lit-Et-Mixe.

Nous retrouvons beaucoup de soustonnais et de nombreux brossiens : Christian, Sandrine, Charlotte, Serge, Aurelie et le duo Xabi/Peio qui pose et gère la CO urbaine, Colette est là aussi pour les assister.

 

Au tirage au sort pour l’ordre des départs (toutes les 30s), la chance est avec nous... ce sera le 1er départ à 9h00 !!! 

9h00 : le départ en roller nous est donné, sur une bande de pavés… !!!

9h01 : c’est la collision contre un pont

 

 

Nous roulons un peu vite et le seul virage à 90 du parcours (m’a-t’on dit) est mal négocié. L’équipe par à la faute et ne sachant pas (encore) freiner je m’engage à pleine vitesse dans le virage puis perds l’équilibre sur un pont de bois qu’il fallait traverser. Je me retiens avec la rambarde mais mon roller se plante je ne sais où et je vrille : entorse de la malléole interne et abandon immédiat...

un record en raid après 1min 12s de course => ce record est-il au Guinness Book ?? 

 

 

L’équipe continuera à 3 pour le fun. Jean-Loup enfilera même une tenue pour l’épreuve de canoë sur la Palue et Fabien assura de son mieux sur les cartes IGN d’antan. Grâce à une bonne CO, l’équipe finira à une belle 5e place (mais hors classement)...

Par Jérôme

5 commentaires