Alicante O'meeting

Salut à tous!

Ou comment se faire avoir...!

D'abord par Seb, qui du fin fond de la Belgique réclame un article à ceux (Pierre et moi), partis discrètement participer, du 26 au 29 décembre, à l'Alicante o'meeting...!

Puis par Pierre qui organise un tirage au sort "foireux" entre nous 2 ...il s'attribue les 2 sprints du 2ème jour et me laisse les 3 autres jours de courses... Mauvaise pioche ! Mais l'occasion de vous raconter un bien agréable séjour en Espagne...!

Par Kti


Depuis le récit d’Angel à Urbasa il y a un an et demi

J'ai constaté qu'on ne lisait plus de poésie

Sans prétendre être Verlaine, tout de même

Je vais me prêter à l’exercice du poème.

 

Pour ce 2ème jour de compétition,

Deux courses nous avions.

Une courte distance le matin

Et dans l’après-midi un sprint urbain.

 

Pas dépaysés pendant la course matinale,

Nous avons couru sur le sable du littoral.

En alternant entre dunes et foret

Constamment il fallait rester concentré.

 

A l’échauffement j'aperçois Albin Ridefelt,

C’est un orienteur au corps svelte

Avec à son palmarès une médaille au championnat du monde.

Mais bon il n’est pas question que je me morfonde !

Je me dis que ce sera une bonne expérience

De se mesurer à une star en puissance.

 

Sur la course j'ai deux ou trois petites hésitations,

Mais de manière générale je finis avec un sentiment de satisfaction.

A l’arrivée, sans surprise,

Albin, le suédois, nous ridiculise…

Sur 16 minutes de course je prends un peu plus d’1 minute 30

Mais finalement ce n’est pas si mal face à un coureur de cette trempe.

 

Après un déjeuner vite avalé et un petit jeu de société

Nous voilà partis pour la 2ème course de la journée.

Au programme un sprint dans Alicante,

Une jolie ville charmante.

 

Les ingrédients pour un bon sprint sont là,

Des escaliers en veux-tu en voilà,

Il y a aussi de la petite ruelle qui tricote,

De quoi mettre le cerveau en compote.

Sans oublier les grosses côtasses

Qui font bien chauffer les cuissasses.

 

Nous nous perdons pour aller au départ,

On peut le dire, nous sommes des gros tocards !

Mais ce n’est pas grave ça nous sert d’échauffement,

Afin d’aborder dans les meilleurs conditions, ce sprint exigeant.

 

Après un début de course réussi

Sur la 8 j’applique ce que Seb m’a appris :

Ne pas construire et foncer :

Ça n’a pas raté, j’ai bien fané… !

 

En effet pour redescendre du château,

Je me trompe d’escalier : mais quel blaireau !

Pas moins d’une minute de perdue sur cette inattention

Elle vaut cher cette erreur à la … !

 

La deuxième partie de course se passe plutôt bien

Les jambes répondent et ma navigation est bonne jusqu’à la fin.

Tenemos la suerte de tener una meta muy bonita

Porque estaba en la playa.

 

Pour ceux qui ne parlent pas espagnol

Pas la peine de ne plus m’adresser la parole,

Je disais juste qu’on a eu un beau finish,

On the beach… !

 

Pour avoir une carte aux normes on reviendra,

Mais c’était tout de même bien sympa !

 

 

 

 

L’Espagne n’est pas seulement réputée pour la CO,

On y trouve également de très bons restos

En compagnie de deux familles bretonnes

Nous nous installons dans un, à la nourriture fort bonne

 

Nous avons dégusté paellas et tapas,

Je tiens à souligner que je me régalasse !

(C’est du subjonctif imparfait,

 

Pour les lecteurs circonspects)

 Après le repas je n’ai pas manqué de savourer quelques churros

Bien évidemment en pensant à la famille du BROS  <3

Je laisse à présent la parole à ma maman,

 

Afin qu’elle vous conte la suite des évènements...

Par Pierre


Ou comment refiler la patate chaude avec humour et élégance...!

 

(Mais désolée Seb pour l'impertinence de mon bambin !)

 

 

Vous l'avez compris, pour nous, en cette fin d'année, point de frisquet "plat pays" mais plutôt la douceur espagnole, avec l'O'meeting d'Alicante !

 

Arrivés le 25 dans l'après-midi,  nous passons au centre de course chercher 2 cartes d’entraînement. Pierre paraît content de trouver le "N" de Thierry ! Il m'explique que Thierry Gueorgiou s’est créé et tracé sur cette carte, un parcours qui a la forme d'un N pour "Night" ou "New year" car il est venu à plusieurs reprises s'y tester la nuit du 31 décembre ! Ou comment s’inventer un chalenge... (record 15mns) Exceptionnel ce Thierry !

 

Un beau soleil nous accompagne sur la 1ère course, une longue distance à Santa Pola. Très beau terrain bien vallonné,  avec de nombreux gros rentrants très encaissés,  d'où l'intérêt de faire les bons choix d'itinéraires ! A l'arrivée nous débriefons avec les Bondivenne, nos amis du Cool qui avaient partagé notre hébergement aux 5 dias.

 

Dans l'après-midi ce sont les Beauvir avec Maëlle (l'instigatrice du crumble pour ceux qui étaient au CNE !), que nous retrouvons pour partager un hébergement commun.

Pierre vous a donc conté les étapes 2 et 3 du 2ème jour de course et l'agréable soirée passée à Alicante après un sprint truffé d'escaliers !

L'étape 4 nous amène à Penarubia pour une moyenne distance tracée sur un flan pentu avec des postes variés, parfois encaissés.

 

Nous profitons de l'après-midi libre pour partir voir la palmeraie d'Elche et le hasard fait que nous arrivons en pleine fête de la ville ! Comme un petit carnaval, avec une banda (petite pensée pour Patrick !), un défilé d'espagnoles de tous âges en tenue traditionnelle, un char amené par 2 magnifiques taureaux, un nuage de petits papiers colorés lancés depuis le clocher de l'église....des sourires sur tous les visages... parmi les joyeuses traditions de l'Espagne !!!

 


Le lendemain, dernière étape  à Sax pour une (très) longue distance sur un terrain plus courant.

Au bilan, pour ce sympathique meeting de 4 jours de courses, une organisation simple mais parfaite, à l'Espagnole ...pas d'horaires de départ...on se présente entre 10 et 11h, on rentre dans le sas dans la foulée et départ au boîtier...

 

 

 

Malgré (ou grâce à) sa dégustation de tapas et de churros, Pierre remporte largement le général en H21 !

Par Kti

Écrire commentaire

Commentaires: 9
  • #1

    Seb (lundi, 07 janvier 2019 10:29)

    La devise de l'année :
    "oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce"

  • #2

    F6 (lundi, 07 janvier 2019 10:46)

    Ô ibériques saluts à deux mains par Kti et son bambin !!

  • #3

    Dodo (lundi, 07 janvier 2019 12:48)

    Les cartes et les récits des courses donnent envie de refaire de la C.O en Espagne !

  • #4

    Jerome (lundi, 07 janvier 2019 18:11)

    Pas une goutte de despe en Espagne, cà m’étonne !! Des fois faut savoir varier par des tapas et churros en effet je vais y songer �. Très beaux récits la familia Martinezz... et quel poète ce Pierre, magnifique... Est-ce qu’Angel fera mieux cette année ??

  • #5

    Angel (lundi, 07 janvier 2019 20:07)

    Pas mal du tout mais ça s'inspire un peu trop de mes rimes on connaissait "tocard/départ" mais vous inquiétez pas pour le prochain j amène de la fraîcheur et du talent

  • #6

    Angel (lundi, 07 janvier 2019 20:08)

    Sinon bien joué pour les résultats vous êtes les meilleurs

  • #7

    Marie-T (samedi, 12 janvier 2019 14:06)

    SympathiqueS récits pour apparemment un sympathique séjour. De quoi bien terminer l'année et envisager la suivante avec enthousiasme! Bravo les Martinez et VLB

  • #8

    Coco (dimanche, 13 janvier 2019 16:51)

    Et dire que Petit Pierre était nul en Français...C'était avant...Lecture bien chouette et agréable.
    VLB

  • #9

    Beñat (dimanche, 13 janvier 2019 21:37)

    Une bien agréable lecture Pierre et Kti. Oui, cela donne envie de courir en terres ibériques...
    Feliz año nuevo a todos.