Orient' Show de Sault : une moisson de PM !

Spectacle produit par les clubs d’orientation du PACA.

 

Rôle principal: Pierre «les grosses cuisses» : LA MAKINA

 

Seconds couteaux:

  • Dorian : LA PETROLETTE
  • Peio: LE FURET
  • Et moi-même, Jerome : LA CHIGNOLE

 

Figurant: Patxi : LE GENOU EN BOIS

 

Arrivés sur un stade de Sault surchauffé par 800 orienteurs venus découvrir ce format de course unique, nous découvrons l’aménagement du terrain, l’architecture des labyrinthes complexes (90 barrières pour le plus grand), les différents obstacles où se cachent les balises (bottes de pailles, oriflammes, tente).

Seulement 4 brossiens vont s’aligner au départ de cet orient’show « de masse »… les autres ayant vraisemblablement senti le traquenard !!!

Nous sommes chauds bouillants, ça va être énorme nous dit Pierre… Il fait super beau, chaud et de la musique rythme l'évènement.

On nous a promis un exercice très ludique, très technique, très court et spectaculaire.

 

Imaginez un terrain sur une carte au 1/1000, avec 100 fois plus d’éléments que sur une carte classique, et une forte densité de balises, exactement 136.

 

Les règles du jeu :

- En phase de qualif, chaque coureur effectuera 3 courses de longueur différentes.

- 9 couloirs, 9 coureurs partent toutes les 30 secondes.

- des dizaines de balises en vue dans un rayon de 10 mètres (et sans numéro de poste)

- Les mauvais poinçons, les poinçons en trop et les poinçons manquants entraînent à chaque fois des pénalités de 30 secondes. Mais, il n’y a pas de disqualification pour « PM » comme sur une course classique (alors certains vont se faire plaisir… J)

Le duo LA PETROLETTE (alias Dorian, toujours à la même vitesse qq soit les obstacles) et LE FURET (alias Peio, tout-terrain et encore très agile pour son grand-âge) démarrent les premiers.

 

Avant d’entrer dans le couloir 2 pour mon 1er circuit, le duo magique (qui vient d'en terminer) m’informent que le secteur en forêt est complexe.

 

10:33:30 : je m’engage dans le couloir

Le speaker annonce au micro que LA MAKINA a pris provisoirement la 2ème place. (en face le niveau est pourtant relevé : Lucas BASSET, Théo FLEURENT, Mathieu PUECH et qq étrangers que je ne connais pas…)

J’embraye au taquet et part en trombe sur le 1er poste dans la pendule (12 barrières) sans être sur à 100%... Les tentations sont grandes il y a des balises à toutes les barrières… puis j’ enchaîne assez bien sur les 8 suivantes avant d’entrer en forêt. Là, coup d’arrêt: 3 postes à moins de 2 mètres pour la balise 10…  Bon je vois une croix bleue sur la carte,  pas sur le terrain et mon poste est à côté dans la limite de végétation… J’hésite pas plus longtemps et je bippe celle qui me semble être la bonne.

La seconde dans la forêt est dans une zone de pierriers au bout d’un sentier que je trouve mais surprise il n’y a que 3 cailloux… je relève la tête et pas d’autres balises !! Je regarde la carte de nouveau pour être sur… il y a plus de 3 points noir !!! aïe, aïe je bippe et je me casse… puis je me perds à la 13… emporté par mon élan.

 

mais t’es pas là, mais t’es où ?  Pas là… (refrain x6)

 

Plus de 2min que je jardine, je vais me recaler à la 15 qui est sur un chemin et la bippe… tant pis pour la 13 et 14 (les 30 secondes par balise y sont largement passées à la 13)

 

Je sors enfin de cette maudite forêt et reviens sur le stade pour en terminer avec 7 postes supplémentaires. Une bonne centaine de coureurs fourmillent dans toutes les directions, le tout sous l’œil et les encouragements du public dont Dorian qui ne manque pas de remarquer ma « cagade » sur le poste 20 à la sortie de la tente. Je pointe la mauvaise bien sûr…

 

J’arrive à la GEC où on m’annonce un temps de 10’41 + 4’30 de pénalités suite à 9 mauvais poinçons ou manquants. « Pardon » lui dis-je la langue sur le comptoir !!!

Les bras m’en tombent. « Ils ont du faire erreur de circuits » me dis-je. Je suis une vraie chignole, un guignol !!!

 

Peio fait 5 erreurs, Dorian 3 et Pierre 1… Je prends un deuxième coup sur la tête ! Tout le monde regarde le classement sur les écrans, moi je rentre directement au camp de base prêt à repartir pour le 2ème tour.

 

2ème course :

Je  me concentre en regardant comment tournent les autres puis fait ma course… rebelote je butte de nouveau en forêt, cette fois-ci en prenant la mauvaise boucle du papillon… je prends donc au passage 2 mauvais postes avant de m’en apercevoir. Ce n’est pas mon jour et peut-être pas mon WE… je pense au coach…!!

Je repars me recaler en me concentrant sur la lecture de carte et la relation avec le terrain. LE MIRACLE SE PRODUIT ALORS… je vois tout : tout y est !!! Chaque arbre est représenté et tous les amas de branches parfaitement délimités. Tous les contours de végétation me paraissent maintenant plus clairs, cette foutu échelle (1 cm = 10 m) m’aura joué des tours.

Je rentre au bercail sans tarder… LA MAKINA impressionne, toujours dans le top3 avant le dernier circuit qui s’annonce le plus court.

LA PETROLETTE (1 erreur) et LE FURET (3 erreurs) sont toujours mieux que moi… même si je pointe avec 2 erreurs.

 

3ème course :

Ce sera une formalité pour tous les 4, le tracé étant essentiellement concentré sur le stade que nous connaissons bien maintenant avec une seule balise en forêt… dommage j’avais compris.

LA FINALE :

Dans chaque catégorie, (H, F et J), les 8 meilleurs temps sur la somme des 3 courses sont qualifiés pour la finale.

Pierre a fait son show et prouvé à tous qu’il fallait désormais compter sur lui dans l’élite. Il termine 3ème sur près de 400 coureurs avec 1 seule erreur en 3 courses.

Nous les seconds couteaux, on est aux fraises...enfin surtout moi dont je tairai mon classement…sniff. Dorian est 47è et Peio 166è.

 

Les organisateurs nous demandent de rejoindre les tribunes et les abords du terrain, modifient quelques obstacles pour durcir la course. L’ambiance monte, la hola se propage… pour la 1ère fois nous allons pouvoir assister à une CO dans son intégralité avec les meilleurs orienteurs, pas de forêt tout se passe sur le stade.

 

D’abord les 8 féminines :

 

Nom

Club

Temps

Pénalités

Chrono

1

Anna SERRALLONGUA

OTB

9:39

0:00

9:39

2

Céline DODIN

HVO

9:51

0:00

9:51

3

Eva JURENIKOVA

ACA AIX EN PROV

9:56

0:00

9:56

 

Puis les 8 hommes :

Ils se séparent dès le 1er poste en 4 groupes de deux. Sur son 1er papillon, Pierre fait la course avec un des deux belges… ça va très vite, l’expression « la tête et les jambes » prend tout son sens. Malgré une petite erreur à une botte de foin, « LA MAKINA » surclasse le belge… et fait sa course. A l’autre bout du terrain ça envoi la purée du coté du duo Lucas BASSET/Théo FLEURENT !! On ne sait pas qui est en tête…

Mathieu PUECH rejoint Pierre et sont au coude à coude pendant quelques postes. C’est le moment où ils retournent la 2ème moitié de carte… A l’approche d’une balise, Pierre s’engouffre dans la tente mais ne ressort pas… il hésite, peut-être attiré par Mathieu PUECH qui hésite encore plus et perdra là définitivement tout espoir de victoire. Pierre se refait la cerise, et comprend qu’il faut sortir du stade pour aller chercher le poste suivant qui est de l’autre côté de la barrière… joli coup de la part du traceur, tous les autres se font prendre au piège… qui a perdu le plus de temps ??

Pierre franchi la ligne en 6ème position (+0:40) mais grâce à son parcours sans faute il s’adjuge la 3ème placeJJJ

 

BRAVO CHAMPION !!!

 

 

Nom

Club

Temps

Pénalités

Chrono

1

Théo FLEURENT

ASO

8:08

0:00

8:08

2

Marian BASSET

ASUL SPORTS NAT

8:12

0:00

8:12

3

Pierre MARTINEZ

B.R.O.S

8:48

0:00

8:48

4

Lucas BASSET

ASUL SPORTS NAT

9:13

1:00

8:13

5

William DELENNE

ACA AIX EN PROV

9:19

0:00

9:19

6

Desmond FRANSSEN

ASO Sillery

10:32

2:00

8:32

7

Thomas VAN DER KLEIJ

ASO Sillery

10:37

2:00

8:37

8

Mathieu PUECH

ACA AIX EN PROV

11:15

2:00

9:15 

 

Quand à moi je vais charger tous les WE avec ce nouveau record : 13 PM !!!

Bravo à l'orga.

VLB !!

Jerome

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    Charlotte (jeudi, 12 mai 2016)

    Super article

  • #2

    Pierre M (jeudi, 12 mai 2016 21:53)

    Super article, très drôle ! :) Très beau record également, il sera dur à battre celui là :p
    Bravo pour ta performance la chignole !!

  • #3

    xabi (jeudi, 12 mai 2016 23:04)

    Bravo tu es bien parti pour remporté la balise de plomb du BROS 2016. Je l'ai déjà eu en 2014 pour mon film "Et là c'est le drame !!!"
    Petit rappel: http://www.soustons-orientation.fr/2014/06/01/et-là-c-est-le-drame/

  • #4

    Christian (jeudi, 12 mai 2016 23:25)

    Même avec tous tes PM tu m'as fait rêver. Super et bravo à tous et une étoile de plus à Pierre.

  • #5

    Marie-Thérèse (vendredi, 13 mai 2016 00:04)

    &ère place pour ton talent de narrateur! J'ai vu les cartes et franchement ça fait envie ... ce stresse !!!!

  • #6

    Marie-Thérèse (vendredi, 13 mai 2016 00:05)

    erratum: 1ère place

  • #7

    Kti (vendredi, 13 mai 2016 15:31)

    T'inquiète pas Jérôme ! Si t'as pas (encore) de talent pour l'orient'show, tu as celui de conteur rigolot ! On les imagine tous tes personnages....le Genou en Bois frustré, la consciencieuse Pétrolette, le Furet rusé, les yeux ahuris de la Chignole à l'annonce de ses 9 PM...la très jolie perf de La Makina ! J'sais pas d'où il sort celui là... VLB

  • #8

    Beñat (vendredi, 13 mai 2016 17:50)

    C'est sur, la Chignole, tu atomises tout le monde avec cette performance pour la balise de plomb 2016 !
    Bon l'année n'est pas finie...
    Merci pour ce résumé dynamique et endiablé !

  • #9

    Dorian (vendredi, 13 mai 2016 20:25)

    Christian je pense que tu pourrais prétendre au record, peut-être dans 2 semaines à la nationale ? En tout cas, très beau récit ! Et la pétrolette était plus en forme sur le 3ème circuit que sur les 2 premiers où je n'ai rien compris à la forêt et apparemment je n'étais pas le seul ! ^^