Pose de l’ESO de Léon en quelques chiffres  !

Ils étaient 3, 

 

21 juin

22 Piquets

4 heures de pose.

3 heures et demi de pluie.

 

C’est l’été  !

Par Francis

0 commentaires

Passage des balises de couleur en Dordogne

Départ de Soustons à 5h47 et 36s du matin avec 10 jeunes orientateurs et les accompagnateurs : Dodo, Stéphane & Romain. On retrouve Aïnara à St Just, lieu ou le POP nous a préparé les épreuves pour le passage des balises.

 

Première épreuve : L’agilité 

Une fois arrivés au lieu de course nous avons commencé par l’agilité.

Cette épreuve était plutôt facile malgré quelques chutes dues au terrain rocheux. Nous avons débuté par une montée dans les cailloux, puis des passages dans une grotte (c’était trop stylé) pour finir par plusieurs talus que nous avons du franchir en sautant. Le meilleur temps a été fait par Antoine (mais clairement, on s’en fou!)

 

Antoine, Elo.

Deuxième épreuve : L’écrit

Nous étions tous assis avec chacun un questionnaire à son niveau, dans la salle des fêtes du village. Il était assez compliqué mais malgré la difficulté des questions presque tous les «BROSSIENS» ont réussi ce test. Comme nous étions 5 participants du BROS à la même table, nous avons fait du bon travail !!!

 Antoine, Alana et Elo.

Troisième épreuve : Suivi d’itinéraire

En attendent que les autres ( Julia, Titouan, Charline, Alana, Jules, Quentin ) fassent le  parcours, nous (Eloïse, Antoine, Mazarine, Aïnara et moi même) nous sommes allés faire le suivi d’itinéraire. Il n’était pas dur au début et à la fin on a coupé , c’était bien, car au début on était que sur les chemins . Moi j’ai eu 10 sur 10 . Je laisse la parole à ma sœur Julia.

Marylou. VLB

 


Quatrième épreuve : Le parcours

Pour le circuit, je vais faire comme si vous le viviez avec moi. Et vu que nos n’avons pas eu de dictée’O, je vous en fais une :) Je m’échauffe avec Titouan. Sans avoir le temps de stresser, on m’appelle pour mon circuit. Je vide ma puce et on me remet ma carte, un jaune dame. Ça y est, je pars pour ma numéro 1. Je prends le chemin sur ma droite, passe un croisement de chemin puis prends le chemin suivant sur ma gauche. J’arrive sur un clairière et coupe jusqu’à la 40 (l). Je coupe par la clairière et trouve ma numéro 2. Ensuite, je suis les murets jusqu’à la 3. Je rejoins le chemin et le suis jusqu’à ce que le chemin forme un code vers la droite, à partir de là, je coupe jusqu’à la 4 (à voir si c’est le meilleur itinéraire). Puis je monte quelques courbes et je vais à ma 5. Là, je rejoins une fille et on se suis jusqu’à la prochaine balise. On va ensemble à la numéro 7 puis elle pars à droite sur le chemin alors que moi, je la vois de loin et coupe jusqu’à la balise. Je continue ma route mais ne la vois plus (la fille) et trouve ma numéro 9. Je suis le chemin, poinçonne ma balise 10 et descends au chemin par un muret. Je tourne à gauche et trouve Titouan, Charline et bien d’autres petits verts… Je continue ma route mais les préviens tout de même que l’on n’a pas le droit de passer à droite du champs (ils en avaient l’intention). Je poinçonne la 11 et je rejoins le chemin et arrive à l’arrivée ! Enfin ! Merci d’avoir lu mon texte et à une prochaine fois.

VLB ! Julia et Jules (même s’il n’a rien fait)

 

Récompenses : le moment du verdict est arrivé. Nous devons nous rendre à la remise des récompenses ! Un moment plutôt stressant pour tout le monde car on avait tous peur de ne pas se faire appeler et de ne pas avoir sa balise ! Ils ont d’abord appelés les verts (Titouan, Alana, Aïnara, Mazarine et Charline), puis les bleus (moi : Elo, j’étais TRÈS fière de moi☺) et les jaunes (Julito, Julia, Quentin mais malheureusement, à cause quelques petites bêtises, Antoine et Marylou devront retenter leurs chances l’année prochaine.)

C’était une super journée, on a bien profité et on s’est bien amusés.

Elo

 

Merci au POP pour l’organisation de cette manifestation, leur originalité dans l’épreuve de l’agilité et toujours et encore leur gentillesse.

Merci à Romain, et Dodo également de m’avoir accompagné.


 

 

VLB, Stéphane

4 commentaires

Championnat de France VTT'O

Deux courses, comptant pour les qualifications, un sprint le samedi et une longue distance le dimanche.

C'est donc dans la banlieue de Nancy que nous nous rendons Logan et moi pour ces deux championnats de France, départ la veille, nuit sur la route et en avant.

Nous arrivons sur place, un grand parking où tout le monde prépare les vélos. Descente de la voiture, nous entendons le souffle de plusieurs home trainers... ça rigole pas, 150 inscrits sur le circuit A qui compte pour le WRE, y a même des Suisse et des Italiens.

Récupération des plaques de cadre, montage des vélos et échauffement.

Nous nous attendions à une carte type campus universitaire ou semi urbain et c'est un sprint en forêt qui s'offre à nous avec un warm up bienvenu.

Format inédit, c'est une première, nous ne savons pas comment appréhender ce genre de course, ce sera une bonne expérience.

Comme d'habitude, à fond à fond sur le circuit A dès le départ sauf que la carte est au 10000 et qu'en vélo le 10000 ça va très vite , trop vite donc de belles erreurs largement évitables en ralentissant.


Second jour, plat de résistance, le championnat de France longue distance sur le plateau de Ludres. Encore une belle organisation et un joli terrain de jeu, bien technique et bien pentu sur les bords de carte.

Ça part fort, la carte est A3 recto/verso, les premiers postes s'enchainent plutôt bien jusqu'au changement de carte où je laisse mon cerveau au repos (9, 10 et 11) et près de 6 minutes :-( 

Un tracé vraiment intéressant avec de jolis choix, le traceur nous a gâté et on engrange un peu d'expérience pour la suite.  Il faudra tenir compte des erreurs pour faire mieux dans 1 mois à Dijon.


 

Logan sur la troisième du championnat de France LD en H-17

Par Seb

1 commentaires

Retour sur le CFC 2019

Le week-end du CFC ? Aussi "chaud" en intensité que froid au bout des doigts...et c'est pas peu dire !

Pas moins d'une dizaine d'heures de route pour les galériens des 2 minibus obligés de faire une halte à Orléans pour repartir très (trop) tôt le samedi matin !

Par chance avec Pierre, nous avons été accueillis le vendredi soir dans un très joli gîte, au sein d'une douzaine de jeunes orienteurs de groupe France, tous fort sympathiques, respectueux et joyeux, l'occasion s' il en était besoin de conforter les belles valeurs véhiculées par la c.o...!

 

Samedi matin, sitôt sur l'aréna, mission pour Pierre et moi de trouver et garder le futur emplacement de la tente club arrivant avec le 1er minibus. 

Par chance, synchro parfaite entre la fin du montage et les 1ères gouttes de pluie ! Et mieux vaut se mettre à l'abri...car très vite la pluie redouble et le vent glacial forcit !

La grêle s' invite au moment où Ludivine et Pierre (les 1ers du club à partir sur cette moyenne distance) doivent sortir s' échauffer....On saura plus tard que notre pauvre Lulu arrivée frigorifiée au départ, n'avait pas réussi, faute à l'onglée, à plier sa carte et avait décidé de renoncer...Rentrée en hypothermie elle se retrouva même "emballée" dans une couverture de survie au centre de secours !

Entre temps la neige  s'est mise à tomber à gros flocons sous un vent toujours violent. C'est dans ces conditions hivernales, qu'à tour de rôle, chaque brossien plus ou moins couvert, se lance vers le départ...

La neige au sol sur ces jolis terrains techniques complique la lecture... les chemins moins visibles se confondent avec les traces des coureurs...les temps de course sont augmentés !

 


Chacun fait de son mieux mais pas d'exploit brossien dans ces conditions... (les résultats complets sont disponibles sur le site cfc).

Sitôt l'arrivée  franchie, dommage mais pas question de rester discuter ou débriefer... il faut se changer rapidement pour éviter d'avoir trop froid ! Les 1ers brossiens redescendus se chargent des courses pour le repas du soir et nous nous retrouvons tous (pour quelques petites heures seulement !) dans un héberg spacieux et bien confortable.

Apéro et repas sportifs (sans alcool ! au grand dam de quelques uns qu'on ne dénoncera pas ici !) puis le traditionnel briefing mené par Pierre de main de maître...observation de la zone de passage de relais, consignes pour éviter les rédhibitoires PM et un intéressant petit débriefing de la MD pour aider à mieux comprendre le terrain technique et si différent de ceux des Landes...

A peine 6h plus tard le 1er minibus part vers le lieu de course du CFC !

La tempête s'est calmée, reste le froid, la neige au sol, sur les arbres et la végétation...parfois un petit rayon de soleil éclaire cet inattendu mais spectaculaire paysage.

S' égrènent alors les départs de nos relayeurs concentrés et appliqués, puis leur passage dans le couloir spectacle, avec son lot d'encouragements, de doutes, d'inquiétudes, de jolies surprises avec incontestablement la palme pour notre fantastique nouvelle venue Claire qui réalise en 17min le 2è meilleur temps de tous les relais de 20 min !!!!  

 

Au bilan (pour le détail se référer au site) une jolie 15è place pour l'équipe de nationale 1 (dont Pierre nous a soufflé qu'elle n'avait que 25 ans de moyenne d'âge) et qui n'est qu'à 11min du top 10 ! Magnifique maintien assuré !!!

Une belle course également, avec de bonnes performances individuelles, pour notre équipe de N3  qui finit 33è dans une division très relevée, faute à la présence d'équipes très performantes mais ayant été rétrogradées sur critères réglementaires.

N'oublions pas notre benjamin Jules, qui pour sa 1ere participation lance parfaitement ses 3 coéquipiers du TTG et permet aux 4 mousquetaires de se faire plaisir !

Et oui ! Malgré l'éloignement extrême, la brièveté du temps passé sur place, la météo hostile...il y a du plaisir à y être, à participer, à encourager l'équipier, à se serrer les coudes dans cette vie de groupe !

Après toutes ces émotions, reste sûrement le pire, le voyage retour qui ne nous prévoit pas une arrivée à Soustons avant  2-3 h du matin...!!!!

Une autre course (et pas la + facile) commence pour les chauffeurs respectifs...Merci à eux !

CFC comme Congelés Fatigués Concernés....et fiers de notre petit club landais qui continue à jouer dans la cour des grands, grâce à la cohésion, la bienveillance, la motivation et l'implication de chacun...

Plus que jamais...VLB !!!

 

Par Kti

4 commentaires

En route vers le CFC 2019 !!!

Comme dirait Noé, c'est loin mais c'est bô...

Le BROS a engagé deux équipes les 04 et 05 mai sur le CFC (nationale 1 et nationale 3) et une équipe sur le Trophée Gueorgiou.

Nous serons donc 18 brossien(e)s dans les VOSGES.

Le lieu des réjouissances : 

Comme chaque année, nous essaierons de vous faire vivre la course en live sur Facebook...

 

Pour tout savoir et suivre les résultats online : 

Le site officiel du CFC2019

 

A suivre...

 

Seb

8 commentaires

Entrainement BROS

Après une bonne journée d'organisation, quoi de mieux qu'un petit stage de 2 jours proposé et organisé par un Guest. Au programme de Francis D, une nocturne, un entrainement type relais au contact et un long-court après le pique-nique histoire de bien digérer...

Plutôt qu'un long discours, quelques cartes et des photos de ces deux jours.

Dimanche matin, course au contact type relais CFC.

Départs par groupes de 3, 5 ou 6, à fond !!!

Pique nique au bord du lac de Soustons avant le dernier exercice prévu...

Un bon 8 km entre déboisé, ronces et ville, ça fait digérer en effet...

Un très grand merci à Francis !!! 

3 commentaires

Course chez Patrick - Cagnotte (40)

Patrick nous parlait depuis longtemps d’organiser une course sur sa carte fort sympathique avec ses belles sources et sa palombière. C’est chose faite !!

Ce samedi, près de 100 coureurs sont venus s’amuser et pour certains se perdre sur ce terrain qui était à la hauteur de nos attentes ! J’étais donc le traceur de cette course et cela n’a pas été facile !

Déjà, il fallait jongler avec le passage du BAFA, les révisions du bac blanc (c’est pas ce qui m’a pris le plus de temps aha) et le traçage ! Ensuite, quelques coupes ont dû nous faire changer les parcours. Heureusement, tous les autres organisateurs m’ont aidé et on a fini dans les temps. Encore merci !!

Quant à la course, les retours ont été plutôt satisfaisants : Bravo Patrick et JP, super carto !

Quelques soucis chez les jeunes pour finir les parcours, mais bon on était sur une carte de Patrick et c’est moi qui traçais, on n’était pas là pour chercher les champignons ! Fallait dire aussi que ça montait bien et que pour voir les chemins, il fallait avoir l’œil !

On avait aussi un photographe professionnel sur la course ce qui est très rare, le célèbre Logan Labarbe !

Bravo enfin à toute l’équipe du BROS pour ce travail exceptionnel !!!!

Par Angel


Tous les résultats sur Winsplit.

Quelques photos de la journée !!!

Seconde série à l'arrivée...

Podiums de Pâques...

3 commentaires

PORT de CASTET

Samedi soir gros repas chez les grands-parents afin de nous rassasier pour le lendemain.

 

Dimanche matin, nous partons chargés, et, en route vers les lacets de la vallée d’Ossau. Suite à un voyage embaumé de chorizo et d’autres odeurs multiples, nous descendons prendre un bol d’air frais et croisons Hugo. Trêve de blabla ,tout le monde s’échauffe dans un cadre magnifique avec vue sur les massifs montagneux et montagnes enneigées. Un bon petit départ en côte pour faire chauffer les ischio-jambiers et enchaîner sur une belle longue distance. Course intéressante mêlant condition physique et point technique notamment sur la fin de parcours avec beaucoup d’erreurs dans une zone dégagée , semi-boisée avec influence du relief, des autres postes et des coureurs.

De très belles arrivées. Hugo a tout défoncé, Xavier également et Marylou comme toujours. N’oublions pas Noé qui devance ses concurrents de 13min sur le jalonné. Truc de ouf Marie-Thérèse est première ex-æquo. Des deuxièmes places pour Angel, Jean-Paul et Beñat. Et des troisièmes places pour Sabine, Cathy et Peyo. Le BROS n’a pas démérité, bravo à tous et à toutes ! Soulignons une belle organisation de la part du COOL avec une grosse ambiance aux platines.


Claire et Logan

4 commentaires

MD à Coarraze (64)

Nos amis du COOL organisaient deux courses ce WE. Premier article pour Quentin...

Course du 13 avril 2019.

Une bonne moyenne distance, dans les environs de Coarraze, dans les Pyrénées-Atlantiques (sur le dénivelé, plutôt Pyrénées que Atlantique), organisée par le COOL . Honnêtement et de l'avis général, une bonne course, dans une carte bien en relief avec pas mal de ruisseaux, voir même un étang à l'accueil et à l'arrivé. Quelques plaintes au sujet de la "végétation typique de Béarn : ronces et houx". Pour certains, ça allait, pour d'autres, c'était un peu sale (mes jambes penchent plutôt pour les seconds). Quelques petites chutes ici et là (le mélange feuilles + glaise), mais plus de peurs que de mal. Une bonne petite course en somme, ni trop dure (et encore), ni trop simple non plus, comme on les aime.

Concernant, les médailles (ou les friandises comme ce fut le cas), BROS en force avec quatre premières places : Mazarine sur le vert, MaryLou sur le bleu, Jules sur le jaune et Peyo sur le violet court il me semble (plus Dorian en 3ème place sur le violet XL.

 

En espérant qu'il reste de l'énergie pour le lendemain et la régionale, bonne journée à tout le monde, et bravo aux vainqueurs !

Par Quentin

6 commentaires

Nationale Sud Est - Bollène

Aller on part le vendredi aprem avec Alain et toute la famille pour la nationale Sud-Est. Après 4h30 de route on arrive enfin.

Le lendemain matin levé à 8h on repart pour 2h30 de route. Partant dans le dernier de ma catégorie le temps d'attente était un peu long... Aller on place les tapes pour pas que la blessure du genou empire et me gêne durant la course. Après 30min d'échauf c'est le départ ! Bon déjà pour aller à la 1 fallait monter le Mont Blanc... Bref on lâche rien ! Jusqu'à ma 11 une course quasi parfaite mise à part quelques erreurs qui me font perdre 20sec à peu près. Bien sûr c'est la fin donc un peu dans le rouge pour aller à la 12 je regarde pas la boussole (désolé Pierre) ce qui me vaut 2min d'erreur. Ensuite la 13 pas de problème et la 14 encore un oubli de regarder la boussole donc arrivée à 150m au sud de mon poste (2min d’erreur) ... Le genou commence à piquer mais on finit ! Aller on bombarde sur la fin pour éviter d'être trop loin des premiers. Je finis donc à 5min du 1er sur 37min de course. Voir trace pour les erreurs et choix d’itinéraire.

Résultats de samedi :

Ludivine : 6 sur 7

Mathilde : 7 sur 22

Sabine : PM sur 32

Coco : PM sur 32

Cathy : 9 sur 15

Logan : 8 sur 31

Angel : PM sur 20

Dorian : 19 sur 35

Seb : 15 sur 47

Patrick : 7 sur 23

Peyo : 15 sur 22

Jean-Paul : 10 sur 19

Alain : 15 sur 19


Après cette petite course on se fait un petit repas convivial avec tous le BROS.

Aller levé à 7h30 encore plus tôt... Bref une partie de la carte en commun ce qui nous donne une petite idée de la végétation et du type de terrain. Pour aller au départ on a déjà 200m de dénivelé positif ! Je vous laisse imaginer le dénivelé sur le circuit... Bon le but était de clairement de ne pas refaire comme hier et de faire une course quasi parfaite en privilégiant les grands axes en raison d'une végétation plutôt difficile à passer. Allez go je pars pour la 1 un choix simple par le chemin pour regarder les prochaines balises et rentrer dans la carte. A la 2 je rattrape Mathias (1er d'hier) donc le but était de s'accrocher physiquement, de bien regarder les choix, de ne pas se laisser entraîner techniquement et de rester bien concentré. Bon pas trop d'erreurs jusqu'à ma balise 9 ou je perds 1min30 car je cherche dans les butes un peu plus haut. Après un mauvais choix qui me fait perdre 1min pour aller à ma 11, il faut que je ne fasse plus aucune erreur pour espérer une bonne place ! C'est bon, j’enchaîne les balises un peu plus techniques sans erreur et la 2 choix pour la 13 ! Après 10sec de réflexion je me dis c'est la fin, trace sur le chemin. En plus de ça, vu que j'étais encore avec Mathias je me dis qu'il va m'entraîner physiquement ; ce qui était compliqué pour moi de suivre car le genou commençait vraiment à faire mal mais on lâche rien il reste que 2 balises !! Aller on enchaîne la balise 13 et 14 sans problème puis je fais une petite erreur pour la 15 où je continue sur le chemin et donc je dois faire demi-tour (1min de perdu). Allez c'est la fin il y a plus qu'à sprinter et finir la course !! Un peu déçu de mes choix d'itinéraire qui me font perdre pas mal de temps mais cela reste convenable. Une 3ème place finalement donc assez content. Un bon week-end et maintenant place au repos pour le genou jusqu'au CFC avec un entraînement de vélo pour améliorer le physique !

Voir trace pour les choix et pertes de temps.

Résultats de dimanche :

Ludivine : 1 sur 3

Mathilde : 5 sur 11

Sabine : 20 sur 30

Coco : 18 sur 30

Cathy : PM sur 17

Logan : 3 sur 30

Angel : 9 sur 18

Dorian : 2 sur 21

Seb : 17 sur 47

Patrick : 9 sur 22

Peyo : pas pu courir à cause d'une blessure

Jean-Paul : 9 sur 21

Alain : 13 sur 21

N'hésitez pas à lâcher un petit commentaire ça fais toujours plaisir ...

 

LOGAN

12 commentaires

VTT'O Fontainebleau

En route pour les premières sélections VTT dans la forêt de Fontainebleau (77). 

Forfait de Sabine, on décolle donc à deux avec Logan direction Châteauroux notre première halte. Un petit Buffalo Grill histoire de faire le plein avant de reprendre la route.

On commence par la moyenne distance sur la partie sud de la Vallée close, le réseau de chemins est dense, des gros cailloux et un peu de relief, le seule truc qui ne nous dépayse pas c'est le sable... Il me faudra plusieurs minutes pour comprendre que le grillage noir c'est empruntable en VTT, on apprend tous le jours dans ce sport...

Il faut un peu de temps également pour se faire au terrain mais une fois lancé, ça roule plutôt bien, quelques hésitations et demi-tours, le tracé est vraiment sympa, à la fois technique mais finalement assez roulant. Vers la 17 je retrouve un ancien collègue du peloton sur route... évidemment, s'en suit une jolie partie de manivelles à qui roule le plus vite, bien cool mais on oublie un peu l'orientation dans la bataille...

Résultats J1 : H-17 LOGAN 2e/12       H40et+ SEB 6e/34


Seconde journée, une Mass Start et un froid de canard donc un gros échauffement car ils m'ont mis en première ligne donc à fond, à fond...

Les règles sont simples 4 lignes de 20 bonhommes, H-1min un coup de sifflet, H-15s second coup de sifflet, on retourne la carte, troisième coup de sifflet, on lâche les fauves. C'est bien le terme car le sprint pour atteindre la première jonction est plutôt violent, j'ai même pas le temps de lire la carte :-) Quand j'aperçois l’enchaînement 1 à 8, mon cerveau n'est plus étanche, les traits de chemins se superposent à ceux qui joignent les postes le tout en monochrome dans mon cas... Au regard des splits je me sors plutôt bien de ce piège mais 2 balisent sur les boucles finales me coûtent cher et me valent de perdre plusieurs places. 

Logan de son côté ayant rattrapé son adversaire direct, fait deux grosses erreurs de choix d'itinéraires en voulant passer devant... 

 

Résultats J1 : H-17 LOGAN 9e/12           H40et+ SEB 6e/34

 

Prochain épisode des sélections VTT : NANCY (c'est loin mais c'est beau)

0 commentaires

Ouverture section RAID

Venez rejoindre cette section dont le but est de partager, progresser et passer des moments conviviaux autour de notre passion pour les sports de pleine nature.

Pour s'inscrire à l'entrainement : 

- Membres du BROS : https://bros.yaentrainement.fr/events/12273434

- Non membres du BROS : https://goo.gl/7ZrGzk

0 commentaires

WE dans le Lot et Garonne

2 courses étaient organisées ce WE par nos amis du PSNO, un sprint et le championnat de la Ligue Nouvelle Aquitaine de CO.

Nous étions une poignée de Brossiens au départ de ce sprint le samedi à Montayral, les autres se réservant pour le championnat.

Arrivés sur place sous un soleil radieux, petite déception, point de ville ou de village mais un joli terrain semi forestier autour d'un centre de vacance alors  qu'on venait pour un sprint urbain. Comme quoi il faut savoir lire le consignes (de course) !

Finalement, on chausse les guêtres et les chaussures adaptées et en avant. Le terrain est assez pentu mais les postes s'enchainent rapidement, il ne fallait pas perdre le fil et rester concentré.

Une belle journée de printemps.


Le dimanche 17 mars, en même temps que cette St Patrick, nous sommes partis faire une course d'orientation dans le Lot et Garonne. Notre réveil a été un peu dur car nous  sommes partis à 6h du matin, pour 3h de route. On est parti avec Julia, Jules, Dodo, Charlotte, Alain, Titouan et son papa, Hugo et Marylou. En chemin nous avons récupéré Jean-Pierre et Lucas. On est arrivés sous de mauvaises conditions, c'est-à-dire sous la pluie et le vent. Le terrain était caillouteux et aussi mousseux. Il y avait aussi du dénivelé. Malgré ça le paysage était quand-même joli. Mais notre circuit était quand-même dur.

 

Les champions de Nouvelle-Aquitaine : Hugo , Claire, Ludivine,  Peio, Marie-T

 

Par Titouan et Marylou

0 commentaires

Le 20 avril 2019 à Cagnotte (40)

Le BROS organise une course d'orientation pédestre le Samedi 20 avril 2019 sur une nouvelle carte à Cagnotte.

 

Au programme :

Une MD en forêt inscrite au CN.

Carte " Lou Cau de l’Inher "

Départ 13h-15h

8 Circuits  :
Violet XL (H20-H21-H35-H40)
Violet long (H18-H45-H50-H55-D20-D21-D35-D40)
Violet moyen (H60-H65-D18-D45-D50-D55)
Violet court (H70-H75-H80+-D60-D65-D70-D75-D80+)    Orange (H/D 16)     
Jaune (H/D 14)
Bleu (H/D12)
Vert (H/D10)

 

Un circuit  jalonné



 

Inscription jusqu'au mardi 16 avril 2019 à minuit sur le site de la LNACO.

http://liguenouvelleaquitaine-co.fr/inscription/choixCourse.liste.php


0 commentaires

09 et 10 mars, organisation BROS...

Rapide retour sur ce week-end de grandes premières pour certain(e)s Brossiens.

 

Commençons par ce samedi entre dune et forêt à Seignosse : 

Deux néo-directrices de courses (Charlotte et Sabine coiffées du chapeau chilien) aux commandes, une extension de carte (Xabi et JPM) et un néo-traceur (Stéphane) pour une MD rapide entre les bâtiments et les parcs du PENON.

Malgré un léger crachin matinal, la TEAM BROS était au pit pour la pose et la mise en place logistique.

 

Les premiers départs à 13h sur la digestion, il fallait avoir l’œil entre les dédales autour des bâtiments pour les 140 concurrents inscrits sur cette MD semi-urbaine, un format qui semble plaire aux coureurs.

Fin de course et quelques récompenses plus tard, on lève le camp car demain on remet ça pour la VTT'O.


VTT'O à Soorts Hossegor :

Le dimanche, on prend les mêmes, on fait tourner le chapeau et on recommence. Cette fois, une MD VTT'O sur la carte des champs perdus, revue et corrigée. C'est Jean Paul qui porte la charge de directeur de course et Hugo notre champion d'Europe de VTT par équipe qui trace (si si...).

Dès la balise 1 du circuit A on est dans le vif du sujet, l'affaire ne va pas être simple.

Après les 3 premières balises, on commence à bien se mettre dans la carte, 4, 5 6 s’enchaînent bien. C'est là que le traceur met à mal cet excès de confiance qui s'est installé avec 5 postes ultra rapides et rapprochés dans une zone urbaine. A peine le temps de le maudire, qu'il faut se remettre dans la carte pour trouver le bon single.

Encore un bon WE de CO et une équipe de bénévoles toujours disponibles.

 

On se retrouve le samedi 20 avril 2019 pour une MD en forêt à CAGNOTTE (40).

2 commentaires

VTT'O au Taillan Médoc

Une jolie VTT'O organisée par nos amis du SMOG ce WE au Taillan-Médoc, la première de la saison.

9 Brossiens ont fait le déplacement, BROS en force !!!

 

 

Marylou et Noé se distinguent sur le circuit D.

Julia termine seconde jeune dame du circuit C.

Hugo et Xavier se classent second et troisième du A.

 

Bravo enfin à Sabine et Logan qui remportent le circuit B !

0 commentaires

Stage BROS...

Ou comment exploiter quelques jours de vacances pour continuer à s'entraîner et faire de la c.o...???

En organisant un stage pour les volontaires du Bros !

 

C'est l'idée qui a germé dans la tête de Pierre M ...  Bravant quelques difficultés, il s'est procuré les cartes autour de Lacanau, Carcans et Bombannes et a imaginé et tracé plusieurs exercices et circuits adaptés à chacun...

 

C'est donc une douzaine de Brossiens enthousiastes qui se lancent le dimanche matin sur un exercice "relief" à Bombannes, après un pique-nique partagé, départ pour un circuit "long-court" non loin de là histoire d'appliquer le travail du matin !

Puis direction vers la villa-héberg, confortable et très bien située au milieu des cartes de Lacanau, pour une petite collation avant le départ, pour les volontaires, vers une c.o de "nuit" !

Une vraie journée de stage ! Bien appréciés la douche et le sympathique repas ensuite !

 

Au programme du lendemain matin : un mystérieux biathlon !!!

Pierre a imaginé  une course en équipe mixte de 2, avec départ en masse des garçons pour un petit parcours physique, (histoire d'étaler un peu le groupe), puis prise de carte pour une courte boucle c.o  (avec des combinaisons...inutile de suivre !)  et sitôt rentré : épreuve de "tir" : 5 balles à tenter de lancer dans un sceau ! Autant de tour de pénalité que de tir manqué...!!!  Dans une ambiance euphorique, passage de relais aux filles !

Même punition...et ainsi de suite pour 3 rotations !

 

 

Je vous laisse imaginer les cris d'encouragements, les contestations, l'hystérie collective... Calculs faits, tenant compte des 3' de pénalité par PM (pas de n° sur les postes donc pas de contrôle possible en poinçonnant), ovation pour l'équipe victorieuse : Ludivine - Sébastien ! Bravo à Angel, seul coureur à ne pas avoir fait PM !

Le dernier jour, histoire de mettre en application les acquisitions du stage et de finir en beauté, Pierre nous lance sur une jolie MD (avec Yves Deville de l'ASM, invité ravi).

Super ce petit stage !  Excellente ambiance, exercices variés sur de jolis terrains avec une météo de rêve....

A renouveler !

 

VLB

 

Kti


Petit mot de Pierre : 

Merci à tous d'être venus, ça fait plaisir quand on imagine un stage et que tout se passe comme prévu, sans accro. 

Merci à tous d'avoir joué le jeu et aidé lorsqu'il le fallait : repas, courses, vaisselle, séchage des draps en urgence (!), impression des cartes et à la pose/dépose : à signaler que tout le monde a posé et qu'aucune erreur n'a été faite !

Merci aussi pour vos retours qui donnent envie de renouveler l'expérience et pourquoi pas dès cet été dans les Pyrénées sur une durée un peu plus longue : infos à venir prochainement !

VLB

 

Pierre

2 commentaires

Altasu

Ce dimanche, départ de Seignosse sous un grand ciel bleu direction la frontière de la Navarre et du Guipuzkoa dans le village d'Altsasu au pied des fameuses falaises du parc naturel d'Urbasa !!!
Arrivée à 10h pour participer à la 1er prueba popular du CDN, le club de Pamplona:
Le temps que les filles s'échauffent dans le couloir de départ à l'espagnole (c'est à dire 0 fractionné, discussions, 0 étirements ...), j'observe la zone de départ avec Noé en attendant leur départ et l'arrivée sur place des basques français Peio et Maria-Teresa.
Cette course servait de support au championnat UNSS d’où un nombre important de jeunes sur place et sur le parcours !
Les filles arrivent à se faire une copine dans le couloir de départ, une Lyonnaise Espagnole, tout en discutant avec Eric Colon, le Français espagnol (depuis 20 ans) du club de Pamplona (CDN) , bien connu du BROS et responsable, SEUL, du sas de départ. Il nous avouera que les circuits sont très faciles et qu'il valait mieux s'inscrire sur le ROJO qui était également très facile.

 

Le temps de discuter avec Peio et Maria-Teresa (surclassement en circuit Rojo) qui partiront quelques minutes avant moi et de m'échauffer 3 km, les filles sont de retour, contentes malgré le peu de technicité des circuits.
Allez c'est mon tour, on se concentre ou pas (discussion avec Eric C) et c'est parti à fond puis je rate presque le virage du triangle et le pire arrive en oubliant de passer à la 1 (dans l'axe de la 2 forcément) !! 
Demi-tour et déjà 1'23 de perdu, puis on se concentre et je me retrouve en tête à la 3 !!!
Tout le reste de ma course sera une alternance d'erreur en ne voulant pas suivre les chemins (bien plus rapide que les azimuts), à cause de postes mal placés et de problèmes de carto ancienne et donc pas à jour sur un traçage hyper rapide !!!

 

Résultats 2ème du circuit Rojoà 1'19 avec 4' ou 5' d'erreur largement évitables: décidément çà veut pas !
Comme à leur habitude, les espagnols nous proposent un ravitaillement de fin de course hyper copieux et la GEC prés d'un bar à l'intérieur du stade proche de l'arrivée. Il y a toujours un bar (non clandestin) prés d'une arrivée espagnole !!! 😂😂😂
 
Pic-nic près de l'arrivée et on fini au bar pour les cafés, bières et calamar frites en discutant ici et là avec les français-espagnols ou espagnols parlant français !!!
On quitte nos basques de Ziburu pour se diriger comme prévu vers la forêt de rochers bien connu du parc naturel d'Urbasa avec la carte de CO de la zone: Petite rando de récup de 2h 00 dans la neige et à la découverte des merveilleux et extraordinaires rochers, falaises et reliefs dans cette superbe forêt blanche : boules de neige, rochers, ballade, micro-relief, rochers, falaises pour finir la journée avant le retour !!!
Résultats: Nat 4ème du circuit Naranja et 1ère femme toutes catégories !!!  Elisa 7ème et 3ème fille toutes catégories
Peio  4ème H du Rojo et Xabi 2ème, Maria-Teresa 34ème toutes catégorie pour sa reprise de la course à pied !!!
Chut !!!! rdv donné par le CDN le 31 Aout et 1er Septembre dans la zone 👍👍😉❤

 

Par Xabi

0 commentaires

LD - CASTELJALOUX

Le club du Nord nous accueillait sur la carte des Vacans qui avait servi au championnat de France MD en 2016.

26 Brossiens ont fait le déplacement sur cette compétition malgré une météo qui s'annonçait hasardeuse dont une quinzaine de jeunes issus de l'école de CO et pour certain(e)s leur première course officielle.

Départ prévu à 8h, les plus stressés partiront du local 5 minutes avant l'heure H :-)

Récupération de certain(e)s sur la route, montage de la tente sur le terrain et en avant pour un départ situé à près de 2km de l'accueil, un bon échauffement.

 

Niveau course, un bon cross pas trop technique avec plus de 11 km sur le violet XL, il fallait des jambes et du souffle pour sortir de la végétation basse ou du sable.

 

A l'arrivée, pas de ticket faute de papier mais le BROS est plein de ressources, nous avons pu tester en situation réelle notre nouveau kit d'impression ultra portable (un téléphone, un boitier de lecture et une mini imprimante bluetooth) qui nous a permis d'éditer et de comparer nos temps. Nous avons fait des envieux !!!

 

Niveau résultats :

Hugo prend la troisième place du violet XL derrière un suédois et Clément du SAGC.

Angel se classe second du violet L, Aurélie 4e du circuit monte sur la plus haute marche chez les dames.

Patrick nous sort la course du mois sur le violet moyen, second sur plus de 60 coureurs au départ !!! Un Patrick d'autant plus ravi qu'aucun jeune n'a fait PM, de bonne augure pour la suite de la saison...

Claire l'emporte chez les dames toujours sur le circuit Violet M.

Lukas termine 3e garçon en orange.

Julia et Marylou remportent respectivement le bleu et le jaune en D10 et D12.

 

Bravo à tous !!!

Par Seb

2 commentaires

Les 09 et 10 mars 2019 à Seignosse (40)

Le BROS organise une course d'orientation pédestre le Samedi 09 mars 2019 sur une nouvelle carte à Seignosse ainsi qu'une VTT'O le Dimanche 10 mars à Hossegor / Seignosse.

 

Au programme du samedi :

Une MD urbaine inscrite au CN.

Carte " LE PENON "

Départ 13h-15h

8 Circuits  :
Orange XL (H20-H21-H35-H40)
Orange long (H18-H45-H50-H55-D20-D21-D35-D40)
Orange moyen (H60-H65-D18-D45-D50-D55)
Orange court (H70-H75-H80+-D60-D65-D70-D75-D80+)         
Jaune (H/D 14)
Bleu (H/D12)
Vert (H/D10)

 

Pas de circuit  jalonné


Au programme du dimanche : 
Une course régionale MD VTT'O au CN le dimanche10 Mars 2019  (Landes, 40)
- Carte " LES CHAMPS PERDUS "
- Directeur de course: Jean-Paul BAILLEUL
- Traceur: Hugo DUPOUY, parrain Alain LAVIELLE
- CCR: Patrick CHASSEUR
- Arbitre: Pascal GENSOUS
- GEC: Michael PECQUERY
- Départ 10h-12h
4 Circuits 
A Violet long  (D21-H20-H21-H35-H40-H45)
B Violet (D18-D20-D35-D40-D45-H16-H18-H50-H55)
C Orange (H/D 14-D16-D50-D55 H/D60 et +)
D Bleu (H/D10-H/D12)

 

Inscription jusqu'au dimanche 03 mars 2019 à minuit sur le site de la LNACO.

http://liguenouvelleaquitaine-co.fr/inscription/choixCourse.liste.php


7 commentaires

Carnet de voyage...

Vous  l'avez  voulu ..... je suis  parti. 

Et pour  commencer, beaucoup d'heures d'avion. Première  balise longue , Bogota 11000 km depuis Madrid.

Le retard  de l'avion pour la  deuxième partie nous permet  d'avoir le lever  de soleil sur la cordillère juste  avant d'atterrir à Santiago du Chili. A la  GEC del Banco de Santander problème de puce !! Bon après  quelques appels et des SMS je peux continuer. Merci les amis. L'Albergue  est modeste, il y a des lits de libres et pour 20€ les 2 nuits avec p. déjeuner, on va pas  se plaindre. Vous pouvez voir les tag de L'Albergue et un voyageur avec un beau sac tout neuf sur le dos !!! Merci merci.

 

A demain  peut être. Besos .


La Moneda ça vous dit quoi? 

El Palacio  de la Moneda, non plus? Mais si c'est la résidence  du président,  et il y a un président  qui y a laissé  sa vie plutôt  que se rendre au cours d'un coup d'état. Le bombardement  avait détruit le bâtiment qui a été reconstruit  à l'identique. Pour ceux qui ont un peu de temps je vous laisse regarder la suite sur le web. 

Au bout du Palais, un musée avec plusieurs expositions. Il y  avait "Las Ginetas d'Amérique " en fait les différents cavaliers  du nord au sud. Très intéressant. 

A demain  si j'ai de la wifi. 


Jeudi à Santiago.

Petit tour à la  gare routière pour réserver le bus de demain et ensuite l'OT National  pour  un max de renseignements. La suite du programme sera de "gravir" le Cerro  San Cristobal. Le téléférique est à un peu plus de 1 km. Tout en cheminant on franchira le río  Mapocho avec ses eaux toujours chargées de limon. A l'entrée  du pont  on voir deux curieux velocipédistes! ! et au fond  la plus grande tour d'Amérique Latine. 

Donc le Cerro  (la colline en espagnol ) qui domine la capitale, peut se gravir à pied à vélo ou en téléférique. Au sommet encore quelques centaines de marches pour arriver à la Vierge Blanche.  Très belle vue de tout côtés.  La ville et la Sierra. La descente se fait avec un petit funiculaire antique. Retour dans la ville grouillante, surtout à la sortie des bureaux. 


 

C'est parti pour le Sud. 

A 8h00 du matin la gare routière grouille de monde et il faut trouver son quai sur 2 aires de bus. Les premières heures on roule à travers de zones un peu arides, mais vite on peut voir toutes sortes de  cultures et de verger. En fait tout ce qui se cultive en Europe, mais ici sans  les serres. 

L'aide chauffeur est passée pour prendre commande de repas! Après quelques arrêts très brefs dans 3 ou 4 terminaux, cette fois il s'arrête en bord de la 4 voie  (Routa 5) et prend livraison des paniers repas au petit chalet km 365.  Le tout a duré un quart d'heure avec juste une altercation au fond du bus  ..... mais je n'ai pas tout compris ? 

Les heures s'égrènent et heureusement  les "semi camas" permettent de faire de bons sommes. Au réveil de l'une de ces siestes, il fait 33°, je crois rêver. Côté gauche (à  l'Est) je vois des champs de blé un peu de forêt et un superbe  volcan presque tout blanc, magnifique, on a l'impression qu'il est tout près. J'ai du mal à le photographier, mais je l'ai vu longtemps. C'est le Temuco avec ses 3100 et quelques mètres, couvert de glace. 

 

A la vitesse régulée de 100 kmh on traverse maintenant beaucoup de forêts de sapins, mais aussi pas mal d'eucalyptus, ainsi que des prairies avec vaches et chevaux. 

 

 Un beau coucher de soleil et on roule toujours. Maintenant la préoccupation est de trouver un lit à l'arrivée vers 23h. Je repère 2 adresses à moins d'un km du terminal sur le Guide du Routard. Mais comment ça va se passer cette fois encore? La suite demain, c'était déjà une longue journée et un long récit. Je ne  voudrais pas vous lasser.


Terminal Puerto Montt, 23h.

A la descente du bus 3 ou 4 personnes attendent. L'un demande "taxi", une dame un peu à l'écart me dit "busca alojamiento"? J'hésite, mais elle a l'air sérieuse,  je demande des explications, et elle me propose un  lit à 20€ de plus elle me transporte dans son pickup. (pas de commentaire Christian! )

A minuit la douche est prise, connecté Web et le mail est parti pour Seb. Bon c'est pas le luxe mais pour une nuit!!

 

 

Destination l'île de Chiloé

Pti déj  et retour à la case "bus" pour une étape de 2h 30 y compris le ferry.

Île de 200 km, très particulière, et qui se distingue déjà par une multitude de petites églises en bois, mais aussi ses légendes qui se transmettent de génération en génération. Des fées, mais aussi un personnage affreux qui rôde dans les bois et profite des femmes la nuit. Donc lorsque les marins rentraient  après 2 ans de navigation, il y avait parfois 1 enfant de plus à la maison !!

Bon c'est pas tout ça mais on arrive à la "capitale": Castro. On est tout de suite surpris par l'Église, qui est classée monument historique. Elle est  en bois, comme presque toutes les constructions ici, et date de plus de 100 ans. 

 

A suivre ....


Castro encore...

 

A Castro l'hébergement est tellement sympa que 2 nuits vont s'imposer.  

 

On y decouvre les "palafitos", maisons de pêcheurs sur pilotis. Des dizaines de pieux en bois soutiennent une seule habitation au dessus des marées hautes. Le marnage est ici de 4m.

Un petit tour sur une des nombreuses petites îles permettra de voir de prés une vie sauvage avec des oies et divers oiseaux marins, mais aussi de goûter aux énormes huîtres ou moules.  On aperçoit également des fermes marines pour le saumon.

 

Dans ces eaux "tranquilles" on y ramasse une algue particulière, exportée   pour la cuisine japonaise. 

 

Mais un petit bémol pour les touristes, ici on est au début de la Patagonie et même s'il n'y gèle pas on doit mettre une petite laine et avoir le "goretex " sous la main. En traversant le petit golfe  on voit des lions de mer, mais pas de quadrupède dans l'eau .

Au retour à Castro ne pas oublier de prendre le ticket de bus pour demain  ..... c'est plus sur.

 Hasta mañana.


Dernier petit tour sur Chiloé en passant par Ancud. Petite ville sans caractère particulier, toujours avec les maisons en bois très colorées. Et ici, comme à Castro, des chiens errants souvent en bande. Ils ne semblent pas méchants mais c'est un peu flippant parfois. A Ushuaia il y avait la même chose. 

Sur cette grande île de Chiloé il se dit que les vins de par le monde ont été sauvés de la dévastation  due au phyloxera, en récupérant ici des plants non infestés qui ont servi de porte  greffe. Des plants d'Amérique du Nord ont servi aussi à ça. Bref on l'a échappé belle! Pensez y en ouvrant votre prochaine bouteille!

On quitte les Chilotes, c'est le nom des habitants (mais attention de bien prononcer :  "tchilotés"), en traversant un détroit de 5 km où les "sea lions" sont toujours là (Otaries). Donc vous avez compris c'est un 180, mais voulu.

 

 A demain,  on va repasser à Puerto Montt qui a aussi son histoire à faire connaître.


Il ne faut pas traîner le bus est là. Mais parlons un peu de Puerto Montt qui était le port de repos avant ou après le détroit de Magelan. Maintenant la ville s'est très étendue et les bateaux s'arrêtent peu.

 Des fouilles ont permis de retrouver les restes de "papas " , P de terre, d'il y a 15000 ans non cultivées . Se sont ensuite les voisins Incas qui ont cultivé et fait évoluer ce tubercule. Merci au Chili pour ce cadeau!

Le bus file cette fois de jour entre les sapins, les prairies, et tout ce qui va avec. C'est presque aussi vert qu'au Pays Basque. 

 

Et nous voilà à Valdivia qui est aussi très étendue avec un fleuve important qui la différencie des autres villes. Un bras du río à créé une île où 2 parcs sont à visiter. Le vélo sera  d'un grand secours pour tout  faire. En fin d'après midi on trouve des places animées sympa.

 

A demain.



Le volcan Temuco

8h départ pour Temuco et  là bas en changeant de terminal, un bus rural m'amène a un petit village de Melipeuco tout près du volcan. Puis sur place,  la routine, poser quelques question, sur les curiosités, hébergements, location de vélos. Lorsque tout va bien, 1h à 1h30 plus tard le "tour " peut commencer. Là c'est le cas un camping, et il y a des VTT (4x4)! A 5 km,  par route et chemin, il y a le "Salto de Truful " et aussi le champ de  lave de l'éruption de 2007. La lave n'a pas touché le village et les cendres sont parties vers l'Argentine qui est juste derrière. Les habitants on été évacués et les maisons quand même bombardées de cailloux et de petits rochers.

 

On peut gravir le volcan Llaima (3150m) mais en partant côté Argentin. De plus il est dans un parc national et on peut y faire de superbes randonnée.

 Ce soir au menu, humitas. Du maïs broyé et cuit. C'est pas un plat de luxe, mais c'est très bon pour celui qui aime le goût de maïs. La soirée et même la nuit seront troublées par les cris d'une sorte de  pintade sauvages qui vivent en groupe. 

 

D'ailleurs bonne nuit et à  demain. 


Encore le bus !!!

 

Le bus "rapide" (2h de trajet) est à 10h30, ce qui me laisse le temps de déjeuner. Mais il n'y a que 2 ou 3 magasins alimentaire d'ouvert! Je  choisis l'épicerie qui affiche Nescafé. Je prends un paquet de gallettas et à la caisse je demande si s'est possible de boire un café? La dueña me dit que oui et si je permets, elle m'accompagnera. Au 2 ème café je sais beaucoup de choses sur son parcours car entre 2 encaissement la discussion continue. Elle voudrait transformer cette maison en Hospedaje  (location de chambres) et  louer des vélos! ! Elle est tombée sur le bon client qui lui donne quelques tuyaux! 

 

 Ensuite la tente est rapidement pliée et le bus démarre vers Temuco. Comme je connais le paysage je pose quelques questions à ma voisine de siège sur le  terminal d'arrivée . Comme elle n'est pas farouche on discute de tout pendant le trajet. Ce matin ça me fait une belle révision d'espagnol. .... Sauf que je n'ai pas tout compris! 

 Changement de terminal et voyage vers Conception en passant par Los Angeles  (on en connaît un)!! En chemin se sont toujours des forêts et des prairies, il y a aussi des bosquets de mimosas sans fleurs bien sûr, c'est vous qui les avez. Je vois plusieurs fois "hoyos" sortes de  gouffres à visiter. 

A l'arrivée c'est avec un vigile que j'obtiens une adresse pour la nuit. La dueña ici s'est mariée avec un Toulousain. 

Hasta luego.


Concepcion !!

Conception, c'est encore une "capitale" très étendue et le micro bus sera utile. Pti déj avec la dueña qui était mariée  avec un Toulousain. Puis direction le terminal pour laisser le gros sac en consigne. Au fait il a été baptisé, le sac, il y a 3 ou 4 jours. Je l'ai récupéré du coffre d'un bus aspergé de café ou chocolat, j'ai pas goûté. Mais il a pris de la  valeur, le sac!

Sur la carte de "MAPS ME " j'ai repéré 2 plages que j'aimerais voir. Il ne me reste plus qu'à trouver le bon bus. C'est un peu long, je somnole, et je loupe un "épisode". Résultat, me voilà maintenant à pied entre les plages. Après 1h de temps et de marche,  je décide de reprendre un bus puis un autre, et je suis à la "playa negra". Ça me fait assez penser à Berk ou Zuidcote! Surtout en regardant le peu de gens dans l'eau et le MSN bien installé dans son fauteuil. La playa blanca était peut être mieux?

Retour au centre où c'est plus chaud à tout point de vue. En tout cas très animé avec des marchands un peu partout et toujours des groupes d'animation divers. Petit repas, et retour à pied au terminal où j'ai réservé

Un bus de nuit semi cama pour revenir à Santiago. (On est presque allongé ). A plus! 


Santiago du Chili !!

Retour à Santiago, la minute mili ! Arrivée à 6 h 30 après une nuit pas très bonne. Et le  métro c'est l'horreur il doit y faire largement 30°. L'hébergement trouvé et 1 sac posé je vais essayer d'acheter un guide touristique, l'autre est resté dans un bus.

Je me dirige vers le centre et à la Moneda il y a un attroupement. La relève  de la  garde se  prépare,  ça vaut bien  une petite vidéo pour les porteurs d'uniforme du Bros. Bon ça ne vaut pas Buckingham ! 

 


Le centre est riche de belles bâtisses. Entre les musées, le parlement, la poste et des immeubles modernes. Les rez-de-chaussée des immeubles sont de vrais gruyères avec des galeries qui débouchent sur chaque côté. La cathédrale est  peu visible en façade, mais impressionnante  de  l'intérieur. 

Sur le retour une pose repas avec une autre spécialité au maïs: Le Pisto con chicle. C'est très bon et ça tient au corps. 

 

La soirée se termine en essayant mais en vain d'envoyer des photos. Puis encore une grande discution avec la réceptionniste qui est Colombienne. A demain il faut se lever tôt. 


Calama 

C'est l'aéroport de la région d'Atacama. Les bus mettent 24h, donc l'avion s'impose. 2h de vol depuis Santiago,  et ensuite une bonne heure et demi pour rejoindre San Pedro de Atacama  qui est la ville d'où partent toutes les activités. 

 Depuis l'aéroport on roule sur une  belle route, mais que des petits cailloux de chaque côté et quelques petite plantes . Après avoir franchi une petite cordillère on aperçoit une vallée avec quelques arbres. On pense oasis, et il y a effectivement de l'eau qui coule dans des petits canaux. Mais à  la descente du bus avec 35° j'ai plutôt vu une petite ville du Mexique. 

 

Maisons basses, beaucoup sont faites en torchis, et les rues  en terre battue.  On se croit au bout du monde civilisé.  

 Le rituel, OT, logement  et prévisions de visite. 

Pour le logement je déambule une bonne 1/2 heure avant de trouver un hostal ou je peux payer en CB,  j'ai prévu de rester 5 ou 6 jours. 

 

 Le tour dans le centre de San Pedro , alors qu'il y a moins de soleil, est surprenant!  Beaucoup de monde et une boutique tous les 4 ou 5m. La plus part pour faire des "tours" et on est donc sollicités très souvent. Il y aura sans doute bien des choses à vous raconter demain.  Adios. 

On circule ici sur des pistes recouvertes d'un mélange de cailloux / terre / sel qui est efficace. La piste est de bonne qualité et les véhicules ne font pas de poussière. 

 Les zones de sel sont au 3 ème rang mondial et la couche est de 1,5km. On en reparlera. 

Petite visite à une lagune et ensuite une autre ou on peut se baigner dans de l'eau saturée de sel . C'est étonnant on n'arrive pas à poser ses fesse au fond dans 60cm d'eau! Et si on fait la planche les jambes remontent comme des balonnets . Du coup il est difficile de se redresser. On ne peut rester plus de 20 mn, et vite la douche. 

 L'après midi je loue un vélo pour un tour dans la Garganta del Diablo. Très beau petit canyon étroit sans eau avec juste 2 ou 3 passages techniques . Durée 3h. 

Comme j'ai du sommeil en retard, la suite sera pour demain  .


El campo de Geyseres El Tatio. Pour les voir en activité il faut y être au lever du jour, donc partir très tôt . Mais pour aujourd'hui on m'a inversé les sorties et je dois me tenir prêt à 7h , seulement, pour Piedras Rojas. 

Dans la nuit j'entends que l'on m'appelle, je me dis que le réveil n'a peut être pas sonné,  je m'habille précipitamment dans le noir pour ne pas importuner les autres , je prend mon sac, un peu  d'eau sur le visage et me voilà prêt.

 Le gardien  me dit que si je ne veux pas louper le tour je dois me rendre à 500m de là.

 

 Bon entre temps je regarde l'heure. Il est 4h20 c'est donc la sortie geysers. Le guide m'engueule mais je suis quand même pris. 2h de route, ce n'est pas à côté, et on passe de 2400m à 4 300m. Il ne faudra pas courir.

 

 Ce champ de geysers est le 3 ème plus grand du monde. Il y a surtout des fumerolles partout et la vapeur nous réchauffe tout en nous mouillant. On passe ensuite à une autre zone où une piscine extérieure est à disposition avec de  l'eau de 25 à 45°. Il y a plein de monde dedans. Mais je garde quelques explications pour la suite. Nos vemos.


San Pedro, la rencontre!

Au retour des geysers,  je passe à l'agence pour dénouer ces problèmes de RdV.  Une personne est avant moi et traite avec l'agent pour son séjour.  Les explications durent mais à un moment la cliente me demande si je suis français. Il s'en suit une petite conversation et j'apprends qu'elle a vécu à Biscarrosse.  Demain nous faisons le même tour, et je vais en savoir plus sans doute? 

 

  Je reviens sur ma sortie VTT que j'ai entreprise vers 17h, avec le loueur qui me dit OK mais un pont à été démonté pour ne pas être emporté par une crue du rio. Pour l'instant on peut traverser le gué, mais dans 3h on ne sait pas, et je peux être condamné à rester de  l'autre côté. Je fais quoi?  J'y vais, je trouverai bien une solution. 

 Après 3 km j'arrive aux gardien du parc qui me donnent un plan et je paye les 2000 pesos d'entrée.  Vite après j'arrive au rio et par chance un pickup aussi. Il me regarde et me propose de  monter à l'arrière avec le vélo! Donc premier passage à sec.  Comme je l'ai dit cette randonnée était super.  Au retour pas de pickup, mais je suis rejoint par des gens de l' hostal et on déchausse. 

  A l'instant une fausse alerte d'évacuer l'hostal pour cause de crue. A suivre demain. ... peut être? 

San Pedro, Valle de la luna. 

Tout d'abord je suis là et on ne nous on a  pas évacués . Je vous raconterai plus  tard. 

 Dans le bus on fait un peu plus connaissance avec Karine,  son frère est un orienteur bien connu en LNACO. Je vous le donne en mille! C'est la soeur de Stéphane Rodriguez!! Elle est en vadrouille pour 3 mois, Argentine, Chili et Bolivie dans le cadre d'une formation?  Ah ces enseignants. .... bon elle a aussi un gros travail de recherche et d'écriture. 

 

On traverse des paysages qui ressemblent en effet aux photos que l'on peut avoir vues de la lune. La description est difficile,  une ou deux images vous en diront plus. En tout cas des crêtes découpées des ravines et  du sable. Et aussi on a eues les explications très pointues du guide. En particulier il nous a dit que la cordillère "pouce" de 2 à  3 cm par an! Problème des plaques tectoniques. 

 On fera ainsi 3 "stations" avec le mur, les pierres du coyote, et les "Cuevas de sal".  Il faut quand même dire que les paysages ont été remodelés par les mineurs, il y avait ici 2 sociétés d'extraction. Les veines où on circule sont un peu stressantes et les acrobaties que l'on doit faire méritent le détour. 

 La dernière pose sera pour le coucher de soleil, avec théoriquement des lumières changeantes.  Sauf que l'on devine juste le soleil et qu, il sera vite remplacé par des orages. 

 Dans la vallée de  la lune, la NASA y a fait les essais d'une jeep pour une expédition vers la lune! 

 

 A demain.


La fête de la pluie!

C'est la période, où de grosses évaporation se font en  Amazonie, les masses nuageuses traversent la Cordillère puis se déversent sur le versant ouest. 

 

 Bref ici toutes les excursions ont été suspendues. Et le deuxième jour la route de Calama est interdite. 

 

 Donc l'autre soir, une alerte d'évacuation est arrivée et tout le monde a préparé ses sacs. 

 

Comme à l'auberge le "gérant" est complètement "boracho ", avec 2 autres francais on prend les choses en main et on se rend au bout de la rue qui est inondée. L'auberge qui est au bout a les pieds dans l'eau.  On aide les gens à évacuer car l'eau monte toujours, et les derniers se trempent jusqu'aux genoux. Tout ça dans le noir, juste avec les frontales.

 

De retour à l'hébergement on prévoit de  surveiller toutes les 2 ou 3 h, un pic est prévu vers 3h du matin.  On se trouve à 200m et sans doute 2m plus haut. J'ai le sentiment que ça ne montera pas jusqu'à nous. Un peu après minuit on retourne sur place pour voir que le niveau est descendu  de 2m. 

Un petit malin à voulu s'approcher avec sa voiture et est planté dans la glaise. On l'aide à sortir et on peut aller se coucher.

Je me lèverai une fois vers 3h pour constater que le rio deborde à peine de son lit. Demain je vais essayer de trouver un "transfert " vers Calama. Hasta mañana. 


Rien faire et patauger, basta! 

 Ce n'est pas vrai pour tous, entre autre dans les bars qui sont toujours animés. Autre problème à San Pedro, dès qu'il y a de l'orage le courant est coupé pendant 1 ou 2h et l'eau  aussi, mais à d'autres moments . Du coup ici, beaucoup sont équipés  de groupes électrogènes. 

  Pour l'instant j'essaye de trouver un transfert léger. Les camions et gros bus sont interdits. La chance me sourit et je me retrouve dans un mini bus. La route est en effet traversée par de nombreuses coulée de boue. Mais le soir je suis à Calama. 

Au final, juste  petit tour dans Calama, car  l'envie d'aller faire un tour dans les environs s'avère trop cher. Puis  l'avion ne vas pas m'attendre. 

 En fait tout se passe bien et je suis de retour à  Santiago le temps d'une nuit. La suite demain. 

 

  Lexique: Si certains ont parlé de "A COs"  (aseos) du côté de San Sébastien,  ici on parlera de "Baños". Et aussi lorsque on nous interpelle c'est : Cabaillero!  Ça me plaît bien. Le mot "barones" est aussi employé.  Pour les dames ça ne change pas. 


Santiago Valparaiso.  

Pendant le petit voyage de 2h en bus on peut voir qu'il y a aussi des vignes au nord de Santiago et des bodegas (caves). Les français sont souvent présents pour conseiller les viticulteurs chiliens. 

En fin de voyage, j'ai  juste le temps de voir quelques maisons quasi suspendues que l'on est au terminal. 

La dame de l'hébergement me donne de bons tuyaux pour visiter par  soi même.  Et je commence par l'ascenseur de "la douana" et le mirador vers le port. Je vous rassure je n'ai pas pris de photo,  on ne voit que des conteneurs et 3 bateaux militaires. A la descente d'une de ces visites, qui me laissent sur ma faim, je parle un peu avec un cabaillero du pays qui ne demande qu'à aider.

Il m'accompagne à l'OT,  me montrera les vieilles photos de l'ancienne poste, et me parlera d'un peu tout. Ce monsieur habite Santiago,  mais il a un petit appartement ici. Et comme il repartait en voiture il m'a transporté, en passant, à  la maison de Pablo Nerouda qui est assez en hauteur. Gracias cabaillero.  

  La visite des 5 étages de la maison Nerouda est très intéressante avec les explications des "head phones ".

  Par contre il m'est dur de touver des maisons colorées comme je pensais trouver. 

 

  Ici il est minuit et je vous dis à demain! 


Ascenseur en panne, Viña del Mar

Les ascenseurs / funiculaires commencent à se faire vieux et il y en a au moins 3 que je n'ai pas vu bouger. Il y en  a au pied de chaque colline, mais ils ne vont pas très haut. Et pourtant les collines sont à parcourir elles ont des caractères différents. 

Il y a aussi au 2 musées et beaucoup d'églises. 

 

 

En allant au bord de mer on peut suivre la "costanera" (promenade piétons et vélos ) et rejoindre Viña del Mar qui est mitoyenne. On y retrouve ici aussi des Otaries, des petites plages et après 3 km environ il y a un groupement de pêcheurs qui s'affairent à préparer leurs lignes de  fond. Ils vendent le poisson et on peut déguster des petits ramequins de "ceviche" (poisson cru mariné).

 

  En continuant un peu on arrive à Viña del Mar qui est plutôt la station estivale avec 2 belles plages et  ses immeubles modernes. Et il y a des baigneurs!

 En ville, quelques jolies places et l'avenue de la liberté bien  animée. Retour en bus.

 Petite anecdote de la veille, au retour de balade j'ai eu du mal à retrouver mon logement. On m'y avait accompagné en arrivant et j'avais pris  peu de repères! ! Mais ça c'est bien terminé. Demain on repart.

Ruta 5, Norte

Dès les premiers km l'inventaire est le  même avec des vignes, toutes sortes de légumes et même une grande zone  de manguiers. 

Ensuite collines et vallées  s'enchaînent et généralement très aride. Parsemé de petits buissons. La terre marron est remplacée parfois par des rochers et même  des zones couvertes de sable. Maintenant c'est pelé  et parsemé de cactus.

 

Ici la Transamericaine (2 × 2 voix) passe souvent pas loin de la côte pour éviter les dénivelés. 

Il faut arriver à 30 km de Coquimbo pour voir quelques   hameau. Puis des  plages,  le port et une ville assez moderne qui est collée à La Serena. Ce sera mon adresse pour 3 ou 4 jours. 

J'ai repéré un hébergement à 1,7km (dixit MAPS MI) mais ça me fait loin,  je finis par m'arrêter à un autre. Des les premiers mots échangés  avec le gestionnaire  (qui m'appelle Señor) je sens que je ne vais pas aimer. Le lit est bon,  mais le baño est tout petit.  Le señor est pressé de tout faire et ne voit que  ses "affaires".

 

C'est la première fois que je suis déçu comme ça! C'est décidé demain je déménage. Nos vemos. 


La Serena  (la sirène). 

Bâtie en damier avec des axes Est / Ouest et Nord  / Sud, garde beaucoup de  bâtiments coloniaux en dur ou sont installés des marchés permanents. 

  J'ai enfin vu ici quelques fleurs!  Depuis le début du voyage je me suis étonné de voir peu de fleurs dans ce pays. Ici quelques hibiscus ornent les places et les jardins particuliers. 

Comme prévu j'ai déménagé vers une auberge de jeunesse sympa,  mais un peu chère. Je n'y dormirai que la nuit. 

Aujourd'hui j'ai passé pas mal de temps pour sélectionner les sorties des jours à venir, et en déambulant j'ai pu voir la montée en puissance de la foule dans les rues. Je crois que ça bat des records. 

Côté pratique: il faut retirer "la plata" dans la journée car les distributeurs ne sont pas toujours "extérieurs". Ce soir le premier distributeur est en maintenance,  le deuxième me dit que je ne fais pas partie du réseau,  et enfin on m'envoie dans une pharmacie pour un troisième distributeur qui veut bien coopérer. C'est pas si simple de dépenser ses sous! 

 

A demain pour la suite. 


Île Dama!

C'est loin il faut 1h30 pour rejoindre l'embarcadère, mais c'est tentant, revoir ces "trognons" de pingouins de humboldt, les dauphins, etc. 

On monte sur de grosses barques et nous voilà sur le Pacifique, qui l'est vraiment, avec des longues ondulations de 1,5m. 

Les dauphins sont là et même assez nombreux. Quelques Otaries,  des miliers de cormorans au ventre blanc,  et quelques pingouins que l'on distingue à peine sur les rochers compte tenu de leur taille et l'éloignement de l'embarcation. Là on est proche d'une île complètement protégée. Et puis ça ne doit être, ni l'heure ni le jour pour faire les grosses rencontres, comme les baleines, mais c'est comme ça. 

Comme prévu on accoste à l'île Dama pour un petit tour et des photos. 

 

De retour sur le continent on visitera un petit musée d'Art Africain et on prendra enfin un bon petit  repas. 

A La Serena je déménage mon sac d'hébergement et je continue la visite vers les 2 parcs qui ne  manquent pas d'intérêt. 

Rappel d'un petit détail, il faudra très souvent payer une entrée (1000 ou 2000 Pesos).

Les bâtiments officiels sont toujours assez cossus, et situés à proximité de la Plaza de Armas. 

 

La suite demain! 


Serena - Coquimbo et la tête dans les étoiles à Vicuña  

Après pas mal de recherches j'ai trouvé un vélo à louer, un cassique mono vitesses! !  

Depuis le centre de La Serena on peut rejoindre le phare et une piste de 8km relie Coquimbo. On se retrouve là avec des immeubles récents et des  commerces dont des loueurs de vélo et engins à pédales. Et même des stands de "danse pour tous".

Sur la plage un rassemblement de petits pêcheurs et plus loin des ramasseurs d'algues pour la cuisine. 

Si La Serena est la 3 ème plus vieille ville du Chili, Coquimbo était son port.

Maintenant ce port est un peu de pêche mais s'anime surtout avec les touristes. 

Un immense emblème du christianisme domine la ville,  et sur le haut d'une autre colline trône une mosquée.

Mais ce coin est surtout connu des astronomes car c'est le coin de globe ou il y a le plus  de "nuits claires". Et il y a une grande densité d'observatoires.

Il nous est donc proposé d'observer les étoiles dans un observatoire touristique. Déjà à l'oeil nu, les constellation, la voie lactée et la croix du Sud sont si nettes que le ciel est fascinant. Les vues rapides par télescope nous laissent un peu réveurs,  mais avec les explications on revient plus éclairés, bien que totalement dépassés par cette immensité.

 

  Que le vaya bien.


Valle de Elqui, et honneur aux enseignants.

Il faut prendre un bus de ville destination Vicuña qui va emprunter la "Ruta del Sol" et remonter cette vallée fertile grâce à beaucoup de soleil et l'eau du barrage. 

On se fait déposer à "l'envalse" pour le point de vue et y déguster des produits locaux comme les figues de tous ces cactus que l'on voit ici. Ce sont des candélabres, ils poussent de 1 à 2 cm par an, et ils font 2m à 2,5m de haut! 

Puis on prend le bus suivant jusqu'à Vicuña, en profitant depuis notre siège , du spectacle d'une compétition de kite-surf. Une cinquantaine, qui tracent bien grace au vent régulier sur le lac. Ce vent qui joue une melodie grace à une espèce de grande harpe positionnée sur un bord du barrage. 

 

Un petit tour dans ce village en passant si possible à l'ombre, il y faisait 38 °.

Mais ne pas manquer le musée Gabriella Mistral.

Elle est née là et pour survivre elle a commencé comme aide institutrice à 14 ans. A 18 ans elle était "inspectrice" d'un collège de filles à La Serena. Elle avait déjà pas mal écrit pour l'enseignement.  Sa vie de poète  est remarquable,  et elle a obtenu le Nobel de Literature. Mais elle a fait, et obtenu, bien  d'autres choses. Son "modèle" dès sa jeunesse était Frédéric Mistral.  D'où la moitié de son nom d'auteur. 

 

C'était la minute "éducation".

A cause de mon retour des étoile à 1h du matin, on s'est un peu décalés, mais ça va rentrer dans  l'ordre!

 

 

  Hasta mañana!



Dernier jour à La Serena, retour à la capitale 

Comme j'avais besoin de timbres je suis passé à la Poste, j'ai pris mon ticket comme à la secu et j'ai posé mes fesse sur l'un des 20 sièges pour attendre mon tour. En fait le guichet où j'étais envoyé n'a pas de "d'estampillas" et on me bascule à un autre. Je demande ou poster mon courrier, et on m'indique la boîte à lettre à l'intérieur de la Poste.  Donc samedi après midi et dimanche on ne poste pas le courrier.  Aucune boîte au lettre dans cette ville de 250 000 habitants. 

Non loin de là, rencontre avec 2 Mochileras Chiliennes qui veulent bien se laisser prendre en photo.

C'était la minute nostalgie! 

Mais maintenant il y a le retour à raconter!  Au bout de 2h le bus s'arrête en bordure de 2x2 voix, en fait sur un petit refuge, et on nous annonce qu'il faut attendre le dépannage 1h à 1h30! Ce qui est prévu  s'accomplit, et on repart. ..... pour vite être bloqué 45 mn dans un bouchon du à un accident. Bon il y a des jours comme ça.

 

Pour ne pas rester sur cette histoire,  je voudrais vous dire que les chiliens sont très chaleureux, et après une bonne discution, on échange nos prénoms puis franche poignée de main avec les cabailleros, et une bise avec les dames. Et on se quite en disant: Que le baya bien! 



Isla Negra 

Comme la fin du séjour approche, on va faire un dernier tour au bord du Pacifique, c'est à 1h30 de bus et ça coûte 10€. Aujourd'hui je suis au pain sec et coca,  hier j'ai eu de bons petits ennuis gastriques, mais  avec ce régime tout va bien. 

Isla Negra  n'est pas une île,  mais Pablo Neruda, qui y avait une maison, avait nommé ainsi ce bord de côte rocheux.

  Avant d'y arriver on traverse une belle forêt de pins et sapins  (ça commençait à me manquer).

Ici l'océan est dangereux avec des vagues de 2 à 3m. Mais il y a quelques baies abritées où les gens se baignent.  Les rochers sont curieux, plutôt anthracite avec des tâches noires! 

  Je laisse aller mes pensées vers le large de cet Océan Pacifique qui a formaté mes 20 ans. 

 

Dans ce voyage au Chili, envisagé depuis 2 ou 3ans, l'Île de Pâques  (Rapa Nui) était un but, mais le prix à dépenser est dissuasif. Tant pis pour les Moaï, on les voit très bien sur internet. Mais ayant séjourné 4 mois sur l'île soeur de  Rapa,  (île polynésienne la plus au sud ) et connaissant les liens Maori de ces peuples, la boucle aurait été bouclée !

  Eh oui souvenirs souvenirs !

 

  A demain pour un dernier tour dans Santiago.

Par Alain el mochilero



Chile se acaba! 

  Ça ne peut pas toujours durer, il faut laisser la place aux autres touristes!  Et d'ailleurs dans la chambre un jeune français vient d'arriver tout droit de Toulouse. 

  Il fait toujours chaud ici et un Musée sera le bienvenu pour rester à l'ombre! 

Parmi plus de 20,  j'ai choisi  le Musée de l'histoire du Chili pour réviser un peu ce que j'ai appris. Il est sur la Plaza de Armas. 

  On n'y parle pas beaucoup des Mapuches qui étaient pourtant la principale ethnie de base, mais tout est bien et simplement expliqué depuis la colonisation par les Espagnols. Il y a même une page de l'Observateur  où on voit un dessin avec Ponpidou faisant un commentaire sur le coup d'état. 

  Un peu de repos des guiboles sur la place d'armes ,  mais dérangé par des professionnelles qui ont repéré une proie,  je terminerai mon petit tour par le Cerro Santa  Lucia.



  Ce pays ne manque pas de curiosités, mais avant tout je retiendrai  la sympathie de ses habitants, même s'il y a comme partout quelques filous. Je confirme qu'il ont de bons vins, mais lorsqu'il s'agit de cuisine fine, ils ont quelques améliorations à apporter. 

  Merci à vous tous pour pour ce "regalo" ,  et merci à Seb pour avoir si bien synchronisé tout ça.  Hasta pronto! 

  El Mochilero, pour encore quelques heures. 

19 commentaires

WE de courses en Dordogne !!!

Premières courses officielles dans la LNACO, le POP nous a concocté deux jolies courses sur des terrain forts jolis et intéressants.

Le samedi un MD à La Bachellerie sur une carte que j'ai trouvée hyper précise et fidèle au terrain. 

6 brossiens engagés dont notre nouvelle recrue Claire, tata Coco et nous 4.

Je vais passer rapidement sur ma course avec un léger oubli de la 13 qui me vaut 3 bonnes minutes et la 255 où je tourne à gauche attiré par les rubalises du jalonné alors qu'il fallait faire 50 m à droite, bref 1'30 de plus... Pas vraiment concentré le gars...

 

Victoire pour Claire sur le Violet Moyen.

Victoire pour Angel sur le Violet Long.

Première place D40 pour sabine en Violet long.

Par Seb

Le dimanche une nouvelle carte sur Terrasson Lavilledieu...

 

Coucou tout le BROS,

ce dimanche 27 janvier, nous (Cricri, Hugo, Charlotte, Quentin, Julia, Océane, Jean-Pierre et moi ) sommes partis à 7h du matin pour aller en Dordogne faire une course . Ça a pris 3h30 pour y aller, c'était un peut long mais on a écouté des musiques donc ça passe le temps. Là-bas on a rejoint Logan, Angle, Sabine, Seb, tata coco et Claire. Eux ils faisaient la course samedi. Moi c'était mon premier bleu en D12 et ma sœur aussi en D14 . Ma course s'est plutôt bien passée et les autres aussi . L'arrivée était très glissante et pour se réchauffer on avait une boisson chaude. Moi je suis arrivé 2ème des filles, Julia 1er des filles, Quentin 2ème des garçons...

 

Seconde victoire pour Claire sur le circuit Violet Moyen, Logan premier du Violet Long, Angel second...

Ensuite on est tous partis au Macdo pour manger et on a fini par rentrer .

Par Marylou 

3 commentaires

Escapade en Terre gersoise : le bois d'Auch

Après l'entraînement autour de la palombière de Patrick, quoi de mieux qu'une petite course pour démarrer la saison ? Donc direction le Gers et la jolie bourgade de Jegun où nous attendait la famille Noble/Dupuy pour une soirée tartiflette et breuvages locaux forts appréciés. :-)

Seb

 

Nathalie et Noé à vous pour la suite... 


Aujourd’hui, nous avons été accueillis par le Club de CO Carto 32 pour une Régionale Longue Distance en Occitanie.

Arrivée : 10h10 !

Vite, vite, on se met en tenue, on s’échauffe dans les 7° de la matinée et c’est parti pour Elisa et Xavier à 10h30 suivi de prêt par Nathalie et Jean-Pierre ! Pendant ce temps, Noé se concentre en lisant 2 BD et en vidant le tel de son père !

Avant le départ, nous nous rendons « disponibles » (merci F6 !) dès que nous

entendons les bips de départ !

Et c’est parti ! On plie, on oriente, on pose le pouce…on court ! Balise 1, on assure, Balise 2…ça fonctionne…Balise 3…Balise 3… Balise 3…mais où est-elle ? ...et finalement où suis-je…Aïe, aïe, aïe…je suis bien perdue, je demande de l’aide !

 

Bilan : bien perdue deux vallées trop loin !

 

On se recale et c’est reparti ! Avec beaucoup plus de prudence donc moins de vitesse (enfin encore moins !)).

On finit la course comme on peut, sans aucune pression !

Et finalement une jolie 3 ème place en partant de la fin pour mes débuts en D45 !

Pour parler du paysage : des reliefs bien marqués, un peu de boue, les arbres, des chênes qui changent un peu de nos pins !

 

Allez, on va chercher Noé qui est bien prêt !

On se présente donc pour le Jalonné en fin de matinée. Let’s go !

Au début c’était facile puis ça s’est compliqué : à la 5 et la 6 les définitions étaient fausses…et surtout la 5 était un piège ! Je ne me suis pas fait avoir.

 

Vivement la prochaine course !

 

Textes de Nathalie et Noé

0 commentaires

Un samedi à Cagnotte !!!

Cagnotte en Gascon veut dire petite chienne. Une quinzaine de Brossiens se sont déplacés dans la forêt  de "lou cau de l’inher" ce qui veut dire  la vallée de l’enfer. Merci à Angel qui nous a tracé sur une partie de la carte 34 postes afin de tester et découvrir cette nouvelle zone. Le site a été apprécié et validé, dénivelé,    sources, marais, falaises, rentrants et bien sur la palombière. Quelques modifications à faire sur la végétation en carto et autres, j’en ai pris note. Un circuit vert testé par Noé et Jaune testé par Marylou et Elisa.

 

Merci à tous pour cette après midi.

Patrick

0 commentaires

Attention, le BROS se prépare !!

Ce samedi matin, Francis nous dispense le premier module de sa préparation mentale. Très intéressant, et pas si évident. La respiration « cohérence cardiaque », ça va, se représenter une balise, ça va, aller la biper, ça va. Et puis ça se complique : Francis nous demande de nous dissocier de notre course - mentale toujours - , et nous voir la biper. Sur le papier, c’est facile, mais en fait… nous sommes plusieurs à galérer. Le mental, ça se travaille aussi ! Francis nous propose ensuite quelques ancrages : visuel, sonore, kinesthésique. Merci pour cette formation, à nous désormais de nous en emparer correctement !

 

Mais comme il n’y a pas que le mental dans la CO, je laisse le pad à mes filles pour partager l’entraînement physique proposé par Nat l’après-midi.

Par Charlotte


Cet après-midi, on a eu le test VMA. Vitesse Maximale Aéro...quelque chose. On devait s’échauffer comme pour un sprint (normal) durant approximativement 20 minutes. Nathalie avait installé des plots en cercle qui faisait 200m. Une fois notre échauffement terminé, on devait faire 6 minutes de course le plus rapidement possible. J’avoue que je pensais que ça allait être super long et que si j’allais trop vite dès le début, j’allais avoir un point de coté durant tout le reste de course. Donc, vous avez compris, je ne suis pas allée a fond et j’ai eu tord… J’ai bien aimé et je laisse la parole à ma sœur.

Par Julia


Après, Nathalie a préparé une épreuve de C.O. , et où quand tu arrives à la balise, tu dois marcher un certain nombre de pas pour trouver une autre balise que tu dois dessiner en définition. Un peu comme Koh Lanta . Vous suivez !? Moi, je me suis mise avec Sabine. Quand on est arrivé, ils ont commencé les étirements. J’ai vraiment bien aimé et merci beaucoup à Nathalie !!

Par Marylou

3 commentaires

Alicante O'meeting

Salut à tous!

Ou comment se faire avoir...!

D'abord par Seb, qui du fin fond de la Belgique réclame un article à ceux (Pierre et moi), partis discrètement participer, du 26 au 29 décembre, à l'Alicante o'meeting...!

Puis par Pierre qui organise un tirage au sort "foireux" entre nous 2 ...il s'attribue les 2 sprints du 2ème jour et me laisse les 3 autres jours de courses... Mauvaise pioche ! Mais l'occasion de vous raconter un bien agréable séjour en Espagne...!

Par Kti


Depuis le récit d’Angel à Urbasa il y a un an et demi

J'ai constaté qu'on ne lisait plus de poésie

Sans prétendre être Verlaine, tout de même

Je vais me prêter à l’exercice du poème.

 

Pour ce 2ème jour de compétition,

Deux courses nous avions.

Une courte distance le matin

Et dans l’après-midi un sprint urbain.

 

Pas dépaysés pendant la course matinale,

Nous avons couru sur le sable du littoral.

En alternant entre dunes et foret

Constamment il fallait rester concentré.

 

A l’échauffement j'aperçois Albin Ridefelt,

C’est un orienteur au corps svelte

Avec à son palmarès une médaille au championnat du monde.

Mais bon il n’est pas question que je me morfonde !

Je me dis que ce sera une bonne expérience

De se mesurer à une star en puissance.

 

Sur la course j'ai deux ou trois petites hésitations,

Mais de manière générale je finis avec un sentiment de satisfaction.

A l’arrivée, sans surprise,

Albin, le suédois, nous ridiculise…

Sur 16 minutes de course je prends un peu plus d’1 minute 30

Mais finalement ce n’est pas si mal face à un coureur de cette trempe.

 

Après un déjeuner vite avalé et un petit jeu de société

Nous voilà partis pour la 2ème course de la journée.

Au programme un sprint dans Alicante,

Une jolie ville charmante.

 

Les ingrédients pour un bon sprint sont là,

Des escaliers en veux-tu en voilà,

Il y a aussi de la petite ruelle qui tricote,

De quoi mettre le cerveau en compote.

Sans oublier les grosses côtasses

Qui font bien chauffer les cuissasses.

 

Nous nous perdons pour aller au départ,

On peut le dire, nous sommes des gros tocards !

Mais ce n’est pas grave ça nous sert d’échauffement,

Afin d’aborder dans les meilleurs conditions, ce sprint exigeant.

 

Après un début de course réussi

Sur la 8 j’applique ce que Seb m’a appris :

Ne pas construire et foncer :

Ça n’a pas raté, j’ai bien fané… !

 

En effet pour redescendre du château,

Je me trompe d’escalier : mais quel blaireau !

Pas moins d’une minute de perdue sur cette inattention

Elle vaut cher cette erreur à la … !

 

La deuxième partie de course se passe plutôt bien

Les jambes répondent et ma navigation est bonne jusqu’à la fin.

Tenemos la suerte de tener una meta muy bonita

Porque estaba en la playa.

 

Pour ceux qui ne parlent pas espagnol

Pas la peine de ne plus m’adresser la parole,

Je disais juste qu’on a eu un beau finish,

On the beach… !

 

Pour avoir une carte aux normes on reviendra,

Mais c’était tout de même bien sympa !

 

 

 

 

L’Espagne n’est pas seulement réputée pour la CO,

On y trouve également de très bons restos

En compagnie de deux familles bretonnes

Nous nous installons dans un, à la nourriture fort bonne

 

Nous avons dégusté paellas et tapas,

Je tiens à souligner que je me régalasse !

(C’est du subjonctif imparfait,

 

Pour les lecteurs circonspects)

 Après le repas je n’ai pas manqué de savourer quelques churros

Bien évidemment en pensant à la famille du BROS  <3

Je laisse à présent la parole à ma maman,

 

Afin qu’elle vous conte la suite des évènements...

Par Pierre


Ou comment refiler la patate chaude avec humour et élégance...!

 

(Mais désolée Seb pour l'impertinence de mon bambin !)

 

 

Vous l'avez compris, pour nous, en cette fin d'année, point de frisquet "plat pays" mais plutôt la douceur espagnole, avec l'O'meeting d'Alicante !

 

Arrivés le 25 dans l'après-midi,  nous passons au centre de course chercher 2 cartes d’entraînement. Pierre paraît content de trouver le "N" de Thierry ! Il m'explique que Thierry Gueorgiou s’est créé et tracé sur cette carte, un parcours qui a la forme d'un N pour "Night" ou "New year" car il est venu à plusieurs reprises s'y tester la nuit du 31 décembre ! Ou comment s’inventer un chalenge... (record 15mns) Exceptionnel ce Thierry !

 

Un beau soleil nous accompagne sur la 1ère course, une longue distance à Santa Pola. Très beau terrain bien vallonné,  avec de nombreux gros rentrants très encaissés,  d'où l'intérêt de faire les bons choix d'itinéraires ! A l'arrivée nous débriefons avec les Bondivenne, nos amis du Cool qui avaient partagé notre hébergement aux 5 dias.

 

Dans l'après-midi ce sont les Beauvir avec Maëlle (l'instigatrice du crumble pour ceux qui étaient au CNE !), que nous retrouvons pour partager un hébergement commun.

Pierre vous a donc conté les étapes 2 et 3 du 2ème jour de course et l'agréable soirée passée à Alicante après un sprint truffé d'escaliers !

L'étape 4 nous amène à Penarubia pour une moyenne distance tracée sur un flan pentu avec des postes variés, parfois encaissés.

 

Nous profitons de l'après-midi libre pour partir voir la palmeraie d'Elche et le hasard fait que nous arrivons en pleine fête de la ville ! Comme un petit carnaval, avec une banda (petite pensée pour Patrick !), un défilé d'espagnoles de tous âges en tenue traditionnelle, un char amené par 2 magnifiques taureaux, un nuage de petits papiers colorés lancés depuis le clocher de l'église....des sourires sur tous les visages... parmi les joyeuses traditions de l'Espagne !!!

 


Le lendemain, dernière étape  à Sax pour une (très) longue distance sur un terrain plus courant.

Au bilan, pour ce sympathique meeting de 4 jours de courses, une organisation simple mais parfaite, à l'Espagnole ...pas d'horaires de départ...on se présente entre 10 et 11h, on rentre dans le sas dans la foulée et départ au boîtier...

 

 

 

Malgré (ou grâce à) sa dégustation de tapas et de churros, Pierre remporte largement le général en H21 !

Par Kti

10 commentaires

Premier entraînement de l'année 2019

Première réunion de l'année au BROS suivie d'un entrainement préparé en forêt par Jérôme. Un mail nous informait la veille de télécharger l'application GPS Orienteering sur Android.

Comme tout le monde, j'ai chargé les parcours à l'aide de codes fournis et me voici paré de 3 exercices aux doux intitulés : classique, pose poursuite et score 30'.

Il me manque juste la carte... Le code devrait m'arriver quelques minutes avant le début de la séance.

Jour J, heure H :

Le premier exercice est un mémo sur une carte de CO inconnue, 12 postes pour lesquels il faut mémoriser l'approche, le cheminement, le point d'attaque, les environs etc. Après quelques minutes, une question VRAI/FAUX : "il y a une clairière au nord du poste", "le poste sur trouve sur une avancée", "il faudra monter/descendre pour atteindre le poste"... Bref beaucoup d'erreurs :-)

 

Second exercice, une pose en chasse. J'ai maintenant la carte, je charge l'exercice, les balises apparaissent sur la carte. Le départ est lancé au passage à proximité de la balise départ, mon téléphone doit vibrer au passage à moins de 5 mètre de chaque balise. Par groupes de 3, le premier part poser 3 balises, les deux autres partent 2 minutes plus tard en chasse et déposent. Tout le monde se rejoint et on repart pour une seconde série de 3 balises... 

 

Pour finir, un course au score de 20 minutes... puis la première galette de l'année.

 

Merci à Jérôme pour cet entraînement.


Par Seb

3 commentaires

Erreinteria

Il fallait finir l’année sur  une note sucrée : c’est donc a ERREINTERIA en pays basque espagnol où l’on fabriquait des biscuits, que 5 Brossards dont 2 papys décident de galoper le 30 décembre ; (Nathalie, Xavier, Hugo, Christian et moi)

On arrive un peu à l’arrache et personne ne connaît le terrain : guêtre, pointes, crampons, eau … ?  vu le départ en centre-ville, nous comprenons qu’il s’agit d’un sprint.

Mais un drôle de sprint ….

 5.9 kms 29 balises  et  360 m de dénivelé pour le circuit Rojo.

3.7 kms 25 balises et 230 m de dénivelé pour le circuit Naranja.

Hugo, Xavier et moi partons pour le Rouge.

 

Pour résumer ma course, cela s’est bien passé avec quelques erreurs, dont la plus flagrante étant de la balise 5 à la 6 (cf image) ; j’arrive sur un découvert et je dérive… Il est temps d’utiliser ma boussole restée dans la poche.

Puis j’enchaine avec quelques petites erreurs d’option d’itinéraires, mais rien de bien grave.  Je m’étais donné un temps de course de 1H30 et je la « plie » en 1h22 (plus facile que la carte en papier carton glacé).

 

A l’heure médiane, les circuits achevés, nous décidons de nous « taper » des tapas avec un bon coca…(c’est crédible ?)

 

Durant la pitance, Xavier demande alors à Christian : «  c’est où la C.O. ? ». Ce dernier lui désigne alors une porte au fond du bar.  Je n’ai pas compris… :-)

Par Francis

2 commentaires

Laatste dag van de race - Sylvester5 Belgium 5

5ème et dernier jour de course. Pour cela, l'organisation a prévu une course en hollande avec comme à chaque fois un centre d'accueil dans un bar. Ça c'est top ! Pas de problème de doigts blancs :-). On se change et on discute au chaud devant une bière ou un bon thé chaud, ça change tout !!! En Belgique les départs et arrivées se situent à chaque fois entre 1 et 2 km du centre d'accueil, donc pas le choix : échauffement et récupération sont bien présents !

Si mes courses se sont sont améliorées les 4 premiers jours, on ne peut pas en dire autant du dernier jour. 5ème jour et la fatigue se fait sentir dès l’échauffement, ça tire au niveau des cuisses... 

 

Prise de départ à 12h16. 3 premières s’enchaînent bien et dès la 4ème, ce sont les bêtises qui s’enchaînent à présent. Des 180°, en veux-tu, en voilà. Des sorties de postes, n’importe comment, des décalages de chemins ! Sur cette carte, il y avait de nombreux chemins et beaucoup de micro-relief. 

Bilan de la journée : PM pour Seb qui lui aussi a cumulé les erreurs, Logan bataille sur un poste dans un trou et Angel toujours blessé...

Bilan de la semaine : Logan et moi 5ème, Seb 6ème. 

Les centres d’accueil au chaud, c’est top, faudra y songer pour nos organisations 😉.

Par Sabine

0 commentaires

Toujours dans le plat pays - Sylvester5 Belgium 4

Second jour dans la même zone mais sur une autre carte au 7500 cette fois pour varier les plaisirs. Il fait moins froid mais une légère bruine nous refroidit quand même.

C'est parti, prise de carte, le triangle est bizarrement placé de sorte qu'on n'y passe pas vraiment  avant d'entrer dans la foret... Du coup décalage, et azimut à côté : manque de concentration. Le temps de se rendre compte du truc, déjà 2 minutes de perdues sur la première balise, ça commence bien.

La suite est bien meilleure, je navigue rapidement à la boussole et vois bien les quelques éléments sur le terrain.

Jusqu'à la 8 tout va bien, 9 je la dépasse légèrement. Pour la 10 je fais le mauvais choix du champ de patates à l'ouest, de l'autre côté ça court beaucoup mieux :-( 2 minutes de plus car l'arbre particulier est plus loin que dans mon idée.

La suite est plutôt bonne même si la vitesse diminue avec la fatigue.  Choix intéressant pour la 17, je prends celui de la route un peu plus long mais bcp plus rapide et pas besoin de trop réfléchir...

L'arrivée se profile, encore une course où la vitesse de course l'emporte sur le reste. Va falloir que je m'achète des jambes pour ce genre de terrain.

 

Par Seb

3 commentaires

La CO par moins 3°C (only for the warriors) - Sylvester5 Belgium 3

Ce soir nous recevons l'ACA Aix en Provence à dîner, je vais donc laisser l'ordinateur à Hélène Champigny (groupe France D18) pour rédiger l'article de cette 3e journée :

 

Nous sommes partis, Champigny et Labarbe, au alentours de 10h et sous -3°C #warrior. Après nous être échauffés pendant 30 min voilà que l'on apprend qu'il y a un retard d'une demi-heure... Finalement, après ce délai et des kilomètres en trop, nous sommes enfin partis courir.

Me voila partie pour 5,1 km sur la carte Kelchterhoef West. Partant en même tant que mon père, je fais la folle et je pars à pleine vitesse sans avoir contrôlé ma direction.... c'est le drame ! Me voilà au niveau de ma 2... après 3 min je trouve ma 1. Je continue ma course et en allant à ma 3, je croise Logan qui paraissait concentré mais était en réalité paumé ! J'enchaîne sur un bon tempo la suite jusqu'à ma 7 ou me revoilà "perdue" à quelques mètres de mon poste. Coup de chance je croise Sabine qui sortait de mon poste. Je continue tranquillement, sur ce beau terrain bien trop plat, jusqu'au dernier poste placé à coté d'un joli petit lac.  

Carte D18 / D40 / D45 / H55

Vite, vite on vide et on se met au chaud ! une bonne soupe quoi de mieux !

Nous avons passé l'après- midi avec le dernier Labarbe  au paintball du coin... Après 1h de jeu et après avoir martyrisé Logan, nous voilà de retour à la réalité - ou presque  ! En effet, nous avons fini la journée dans les magasins... de sport bien évidemment! 

 

Nous avons passé la soirée chez les Labarbe / Marques / Lochet. Merci à eux !

Par Hélène

NDLR, pendant ce temps là...

Angel reposait son genoux, Logan étant au Paintball, Sabine et moi en avons profité pour descendre au fond de la mine...

La carte H18 / H40 / H45

Seb

1 commentaires

Petit article sympathique - Sylvester5 Belgium 2

Et allez c’est parti pour une LD sous -3C° ! Et oui, la température est bien négative ! Bon au moins l’organisation nous prévoit toujours un endroit où on peut se changer au chaud mais on revient à la réalité quand on part s’échauffer… Mais pas grave on reste toujours en tee-shirt et non pas en débardeur (désolé Hugo). Personnellement courir sous le froid est plutôt pas mal car ça anesthésie la petite douleur des dents de sagesse et Seb vu qu’il vient du Mans je pense qu’il a vu pire ;-) ! Contrairement à maman…

Bon allez, on prend le départ se trouvant à 2km. On part tranquille voyant que sur la carte il y a un peu de micro-relief. Bon mes choix sont principalement constitués de chemins donc autant courir à fond ! Je vous avoue que courir après quasi 2

semaines sans avoir fait du sport, ça fait bizarre… Bref, sur ma course je dois

faire 4 min d’erreurs donc pas trop mal contrairement au niveau physique où

c’est pas ouf.

 

Quand j’aperçois les résultats et que je vois que le 1 er fait du 12,2km/h de moyenne et que moi je fais du 10, la motivation s’échappe tel un Pokémon. Bref après cette belle course qu’Angel n’a pas pu faire car il s’est fait mal au genou la veille, tout le monde a l’air satisfait. Ensuite, on se fait un petit thé avec les Valentin (PSNO) et puis bien sûr une crêpe ! On peut dire que la

 

semaine commence bien !

VLB

Par Logan

4 commentaires

Un Noël au froid - Sylvester5 Belgium 1

Et encore un périple sur une petite semaine de course pour la famille Labarbe/Lochet/Marques!!Cette fois ci direction la Belgique pour 5 jours de courses!

On fait quand même un petit arrêt sur la route pour fêter Noël en famille chez les cousins à Paris et bien se nourrir (peut être un peu trop pour certains) pour être à fond pour les courses.

En dépassant la frontière, notre thermomètre passe de 5° à 0°... Étrange, il faudra sûrement le remplacer au retour car on avait déjà perdu 5° en montant à Paris !!

Après 5h de route nous voilà chez nous, un petit village fort sympathique appelé Opoeteren. On visite notre hébergement, une grande maison en pierre très sympathique aussi. Je me décide à aller courir pour récupérer un peu de tous ces repas mais tout le monde a perdu sa motivation en sortant de la voiture face à la température ! Je pars donc tout seul avec mes nouvelles chaussures offertes par le Papa Noël( merci encore !!) et j'en profite pour faire le tour du village avec sa petite église.

Après une petite soupe, on va tous se coucher motivés pour demain!!

 

 

Aujourd'hui, direction Saenhoeve:

 

En Belgique, il n'y pas de système Spordident donc on apprend à se servir du EMIT c'est une espèce de plaque que l'on met sur le boîtier au lieu de mettre le doigt électronique dans le trou (pas de blague déplacé dans les commentaires svp, hein Peio!).

Et on est parti pour le premier jour! Pour moi une course moyenne mais correct dans l'ensemble (4eme), je me fixe l'objectif de faire un podium au cumul des courses.

Pour les autres, pas de grande performance ni de grosses erreurs donc un bon départ !! Logan a même réussi à trottiner malgré sa récente opération des dents de sagesse et prend la 6eme place (Gg).

 

On se change au chaud dans un petit restaurant qui faisait office d'accueil, on boit une petite soupe chaude en discutant avec les Valentin qui sont aussi venus et hop on rentre à l'hébergement !

Pour la récup petit Monopoly néerlandais qui permet de réviser son vocabulaire (recevoir : ontvangt /payer:belaat)

 

 

 

 

Allez, on se retrouve demain !

Par Angel, votre rédacteur préféré ( mettez un max de commentaires je partage le panier de fruits à la prochain AG si j'ai le titre)

 

Bisous le BROS !!!!

4 commentaires

Assemblée Générale

En attendant le compte rendu officiel de l'AG, un petit retour en photos sur l'animation du jour concocté par Logan. Un relais de 3 équipiers incrusté d'un mini parcours sur la balise spectacle.

 

Les consignes :

Au départ : 


La course : 

Passage des relais : 

Course : 

Par Seb

3 commentaires

Anniversaire du SAGC (33)

Les 08 et 09 décembre, nos amis du SAGC organisaient 3 courses pédestres dans le cadre des 40 ans d'existence.

Au programme : une MD comptant pour championnat de Gironde et une nocturne le samedi puis une LD le dimanche matin.

 

La MD du samedi est tracée par Jean François sur la carte des sources du Peugue qui nous gratifiera de consignes de course dignes d'un prof de lettres ;-).

La course est rapide, des chemins dans tous les sens, il faut rester super concentré.

Je laisse déjà de bonnes minutes sur la 3 alors que je passe à moins de 2 m à l'azimut en visant un arbre remarquable dans une zone découverte. Je file sur une balise que j'aperçois au loin... c'est la 4 et pas la 3... 5 et 6, à la boussole en levant la tête, c'est mieux. La 7 catastrophe, je me perds dans cet espèce de labyrinthe en choisissant le mauvais chemin.

La suite jusqu'à la 18 se déroule plutôt mieux et  je la vois de loin donc j'anticipe le cheminement pour aller à la 19. "tu sors du poste, vas chercher le chemin, croisement à gauche, seconde jonction sur la droite boussole nord/ouest, limite de végétation/houx". Ça c'est dans ma tête le bon cheminement pour un temps moyen de 1min30 sauf que dans la réalité, j'entre dans la zone à la première jonction et je farfouille dans un déboisé cracra bourré de traces. Le temps que je remarque que je suis le seul à chercher dans cette zone et que je comprenne que je suis dans la mauvaise parcelle, déjà 5 minutes se sont écoulées. Ô rage et orage puisque la pluie vient se mêler à la partie.

 

Bref beaucoup de temps perdu encore une fois !  Bientôt la fin...


Course du soir. La nuit s'annonce froide et humide mais le cœur y est malgré une première course décevante. Départ toutes les minutes, je sais ma lampe mal chargée à 1/3 donc il faudra faire vite :-)

La nuit tout est gris et ça m'arrange. Ce sera donc chemins, lignes directrices et appuis sur des éléments sûrs. Je progresse doucement mais ne fais pas de grosses fautes donc le résultat est pas trop mal... Reste plus qu'à appliquer cette prudence le lendemain lors de la longue distance.


Le dimanche c'est l'ami Clément qui a tracé un joli parcours de plus de 9 km au trait qui se transformera en 13.7 km dans la réalité au gré des erreurs... encore et encore... d'accord, d'accord...

De nombreux Brossiens nous ont rejoints ce dimanche, le BROS en force !

Plutôt qu'un long discours, je vous laisse apprécier les photos de quelques Brossiens en course dont The Flying Patrick...

Par Seb

3 commentaires

Championnat des Landes à Biscarrosse

Le BONO organisait les championnats des Landes sous un magnifique ciel gris. Une longue distance un peu longue, quelques gouttes de pluie (qui ne m’empêcheront pas de porter le jolie débardeur du club) et 1h15 plus tard j’en vois la fin, enfin ! Pour les résultats, des champions en pagaille, le Bros n'était pas là pour cueillir des champignons.

 

Les champions :

 

Chez les filles, Marylou, Julia, Elisa, Charlotte, Sabine et Colette.

 

Chez les Garçons, Enzo, Jules, Lukas, Angel, Hugo, Stéphane, Xavier, Jean-Pierre, Francis et Peyo.

Par Hugo D

2 commentaires

CNE 2018 dans le Vaucluse

Certains diront un peu tard mais la récupération des articles est toujours un défi !!! 

Retour sur 5 jours de courses hautes en couleurs et en ravines de toutes sortes.

Plantons le décor : 

- Un premier minibus décollait de Soustons le mardi matin et récupérait sur la route Katy (à Puyoo), Mathilde (Toulouse) et Pierre (Montpellier).

- Un second minibus partait le jeudi

- D'autres nous rejoindraient directement sur place dans le 84.

J1 - Salignac

Pour notre première course du séjour, il y avait vraiment beaucoup de courbes de niveau. Je faisais un circuit bleu, 1,5 Km pour 60 m de dénivelé et 8 balises (on avait moins de Km et de balises que les verts !). Franchement c’était facile. En revanche, je ne pourrais pas dire mes temps parce que je les ai pommés ! En tous cas, on restait tout le temps sur les chemins sauf de la 6 à la 7 où tu coupais (sauf si tu veux faire un détour et passer par les champs…). Par contre, ma carte (et toutes les autres) était au 10 millième et celle de Marylou au 5 000. Le paysage était vraiment joli, belle course !

Julia


J2 - Chateau Arnoux

Le second minibus est arrivé dans la journée et nous nous retrouvons à l'hébergement collectif pour une petite collation d'avant course.

 

Alors... Championnat de France de nuit comment dire, des ravines, pentu, plutôt vert, très humide et surtout de nuit.

Nous nous élançons tous entre 18h30 et 21h30, autant dire que pour les derniers il y aurait beaucoup moins de monde en forêt si le temps de course s'éternisait ce qui fut le cas pour Stéphane et moi.

 

Aller au départ relevait déjà du parcours du combattant.

Je laisse d'entrée 10 minutes à la première balise histoire de bien se mettre en confiance, la suite n'étant que succession de choix hasardeux au milieu des ruisseaux et d'une végétation hostile. Pourtant, il y avait des lignes à hautes tension pour se recaler mais de nuit, le brouillard naissant, elles sont nettement moins visibles.

Bref, l'arrivée se profile enfin et la soupe chaude me tend les bras alors que les tableaux d'affichage sont déjà démontés... On ne peut même pas savoir si on a fait podium :-(

Félicitations à notre seul médaillé de ces championnats : Peyo Dayon qui monte sur la troisième marche du podium dans sa catégorie. 

Seb


J3 - Sisteron

Temps pluvieux comme les jours précédents, on se gare sur une prairie, mi-herbe mi-boue…

Ce village a l’air magnifique, je sens qu’on va bien s’amuser.

Au départ juste devant moi Lukas qui s’apprête à s’élancer, au bord du fleuve sur un petit quai. Il part en regardant sa carte puis accélère pour disparaitre plus loin au détour d’une ruelle.

Je me prépare également. Cool ce départ, et à la prise de carte je me rends compte de suite que je vais faire un petit genre de demi-tour dans la première ruelle parallèle pour atteindre le premier poste.    

Tout se passe bien dans la zone urbaine puis j’attaque les contours de la forteresse avec de jolies petites falaises. Pour atteindre la 10 je passe par la 11 que je repère (une simple formalité au retour, je n’en ferai qu’une bouchée). La 10 est pointée et je fonce sur la 11 qui évidemment n’est plus à sa place…. Grrr, encore une erreur de trajectoire, obligé de me recaler et je la trouve 1 mn plus tard.

Retour dans les ruelles, passage sous un tunnel et j’enquille les suivantes 15, 16, 17, 18, 19, 26, 21, et cette 21… où est cette 21. Je passe sous le tunnel, je remonte un peu, je ne vois pas de passage, je repasse le tunnel et là je comprends, c’est parti  (je vous laisse faire le cheminement)

Après ce n’est qu’une formalité, je crois, jusqu’à l’arrivée.

Le temps est moyen, au vu des hésitations c’est normal, mais surpris de voir sur mon petit papier PM, je ne comprends pas évidemment de suite mais en analysant bien, je me rends vite compte que j’ai pointé un autre poste.

 Et oui, comme vous étiez attentifs vous avez remarqué que dans ma suite de postes  du 15 au 21 il y avait un intrus, et bien oui c’était lui …… le 26…

Malgré cela, c’était une belle course dans un bel endroit.

Par Jean Pierre M, VLB


J4 - Championnat de France de Sprint

Immersion dans le BROS par Maëlle...

Au petit matin, les qualifiés Sabine, Mathilde, Pierre, Angèle et Xavier partent pour décrocher leurs places en final ! Venus en nombre, les spectateurs et coureurs d’après viennent encourager ce petit monde car dans ce club le maître mot qui les représente c’est le TEAM SPIRIT ! Toujours prêts à encourager, aider les autres du club même si c’est une course individuelle. Ici ils travaillent en équipe pour se faire plaisir un max et se hisser tous vers le haut. Et ça marche, la preuve avec les plus jeunes comme Marylou qui remporte la course de la matinée en D10, Julia et Jules 6ème en D12 H12 mais également chez les adultes avec Charlotte 2ème en D35 et Peio qui l’emporte en H65 !

 

Déjà une belle matinée de passée où le challenge physique et technique était présents dans cette belle ville de Forcalquier, typique du Sud avec des petites ruelles bien tricky.

 

Le déjeuner a été bien mérité et s’ensuit d’une partie de Code Name à n’en plus finir dans laquelle Sabine y a trouvé sa passion. Puis, c’est encore tous ensemble que nous allons encourager le finaliste, Pierre, à Manosque. On parcourt la ville à la recherche du meilleur endroit pour l’encourager et le voir le plus possible. L’attente et le stress commencent à monter pour certaines, surtout que ce petit malin décide de faire un choix différent des autres ce qui nous laisse à peine quelques secondes pour l’apercevoir ! Direction l’arrivée rapidement pour le porter avec nos voix dans cette belle Arena que nous a conçue l’organisation. Encore un beau challenge technique et physique que les finalistes B ont pu également apprécier sous les encouragements du BROS !

C’est alors que l’on aperçoit la mie câline ! Ni une ni deux c’est la régalade entre cookies et apéros. Parce qu’il y a le TEAM SPIRIT au club mais il y a aussi le plaisir de la bonne bouffe et de l’apéro, la base je dirais !

La fatigue se fait ressentir par tous mais arrivés à l’hébergement c’est parti pour une heure de musique, danse et chorégraphie ! Infatigable ce club ! Et ça enchaîne entre la chenille, Patrick Sébastien & co. Mais la musique qui me rappelle ce beau weekend parmi le BROS c’est celle qui a fait démarrer ce début de soirée : A nos souvenirs ! A chaque fois que je l’entends je pense à vous ;)

 


Il a ensuite fallu calmer tout ce petit monde car on passe aux choses sérieuses avec le briefing pour le lendemain. Chacun est fin prêt à tenir son rôle pour le club et son équipe tout en se faisant plaisir. Maintenant passons à table ! Une belle et grande tablée pour partager cette dernière soirée, cohésion et rigolade aux rendez-vous. Petite pause avant le dessert, où l’on apprend à gérer son stress et ses émotions avec une séance de préparation mental par Francis. Le stress redescend et on finit par un gros crumble pour se mettre en jambes pour le lendemain !

 

Une belle et longue journée qui est passée très vite avec vous ! Merci encore pour ces jours passés ensemble, de m’avoir supportée (ça doit pas toujours être facile je l’avoue :p) et de m’avoir accueillie au sein de votre club. Je me suis vite sentie intégrée c’était top ! Je comprends beaucoup mieux maintenant pourquoi Pierre est aussi attaché et me parle aussi souvent de vous et du club. Team spirit, plaisir, ensemble, joie de vivre, dynamisme, organisation et passion c’est ce que je retiendrai de votre club ! Au plaisir de repasser des moments comme ça avec vous, merci !

Par Maëlle


J5 - CNE 2018 - Forcalquier

Après l'échauffement "dansé", le briefing de maitre Pierre et la tonne de Crumble de Maëlle, il était évident que le BROS serait en jambes pour aborder cette épreuve. 1 équipe hommes, 1 équipe dames, 1 équipe jeunes et 2 équipes Open engagées, il ne restait plus qu'à découvrir cette nouvelle zone de jeu.


Départ en masse de nuit pour les deux premiers relayeurs de l'équipe homme. Lorsque nous arrivons sur le site, Pierre est déjà changé et Matthieu a pris le relais. Le départ de l'équipe dame est imminent, le relais jeune se prépare et les deux relais Open sont déjà là pour encourager les autres. Bref tout s'enchaine très vite. Les premiers résultats tombent, le BROS tient son rang. 

La carte est assez chargée, il faut rester vigilant car il y a du monde dans tous les sens et des balises partout. Pas de PM, pas de PM nous avait dit le coach la veille...

Les relais s'enchaînent, tout le monde semble ravi de cette dernière journée et déjà il faut reprendre la route...

 

De cette folle journée, on retiendra aussi cette jolie photo au passage de Dodo à la balise spectacle...

Galerie :

Un grand merci aux rédacteurs qui ont participé à cet article, à la mairie de SOUSTONS pour le prêt des véhicules et à tous les bénévoles, organisateurs, coachs, supporters et coureurs du club sur ces 5 jours.

 

VLB SEB

2 commentaires

MD et RELAIS dans les carrières d'Angoumé

J’ai fait un rêve….

Un jour, en courant  dans ce bel endroit que je connais depuis quelques années, un jour….un jour….

J’ai fait un rêve….

Un rêve où des centaines d’orienteurs venaient découvrir les carrières d’Angoumé…..

Bon, c’est du réchauffé, on vous l’a déjà fait mais bon ça peut le faire encore…oui vous savez le « i have a dream… »

 

Bref,  après quelques heures de carto, que dis-je des centaines d’heures.. (Merci Carine et aussi merci à Xabi qui était là pour m’arrêter….), la carte poussa un premier cri sur un entrainement hivernal l’année dernière……..première naissance.

Et en ce jour magnifique du 27 octobre 2018, presque un an après, le deuxième cri de mon nouveau né  s’est fait de nouveau entendre…..

 

Retour en arrière : sélection des traceurs…

Angel pour le relais et Dodo pour la MD…

Petit  cadeau pour Angel, travail plus que difficile pour un premier traçage, le relais quoi !!!!  Au cas où vous avez oublié, des combinaisons à trouver, des multipostes à positionner judicieusement, et plusieurs niveaux…. Bouh.. souvent ça fini en burn out, mais il tient bon et nous sort ce relais que vous avez pu tester ce samedi... Bravo Angel (et merci à Pierre qui était son parrain).

Pour Dodo, le traceur de l’ombre, (car on ne l’entend pas, mais beaucoup de fois on a couru sur ses tracés à l’entrainement…), nous a sorti plusieurs tracés tout droit sorti de ceux de Xabi le bison... d’ailleurs à partir de maintenant je vais l’appeler Doxabido… :-).

 

Jour J :

 Légère pluie en début de matinée, de quoi bien nous réveiller. Tout le monde est là à l’heure, seul petit souci le jour lui, ne l’est pas…

Tout se déroule dans le plus grand calme, je navigue entre la pose, l’accueil, le départ, l’arrivée, déjà,  je suis dans la course.

A 10h00 tapantes Alain lance les premiers départs, ça y est, on y est.  Les minutes passent, passent encore, et enfin on voit arriver les premiers jeunes. Ouf

Les circuits longs arrivent également, et j’attends avec impatience leurs impressions. Un peu vert, beaucoup de vert, manque de vert, mais pas de quoi me rendre vert… Je le savais, à force de prendre Xabi en référence pour le passage dans les verts, pour moi tout est vert 1… compris, à partir de maintenant ce sera Colette ma référence.

« Petit » problème technique au niveau de boîtiers auquel Micka va nous sortir le grand jeu et nous permettre de valider cette course, un grand merci. 

 

 

Après cette course matinale rien de mieux que de se régaler avec les taloak (le pluriel c'est un k au pays basque) cuisinés par notre staff, un vrai plaisir.

Allez, ce n’est pas tout mais branle-bas de combat, rebelote, on défait pour refaire…. Mise en place du relais.

 

 

Le ciel est bleu et l’aréna prend place sur cette belle prairie. L’ambiance est là, le départ en masse est donné, la deuxième course est lancée….

Ce n’est plus un rêve, c’est la réalité…..

Bravo, Bravo à tous

Merci, Merci à tous

Merci de votre aide

Merci Angel, Pierre, Dodo, Xabi, Alain.

Merci à Christian Orheguy pour le prêt de la salle de la mairie et pour tous les sentiers dans les carrières...

Merci à Mr D’AVEZAC, à la mairie d’Angoumé, de Mées……

Et à tous ceux que j’aurais oubliés

 

Par JPM (NDLR : depuis la caserne)

 

6 commentaires

Frayeurs à Neuvic

Petit retour sur notre WE "La vie de Château" organisé par nos amis du POP en grande forme...

 

Samedi MD :

Je pars sur du vert. Ma course se passe très bien ! Je finis 1ere de catégorie en 13 minutes. Julia finit 3ème de sa catégorie, en 25 minutes. A sa 1erebalise, elle la loupe et c’est un garçon du POP qui lui donne. Pour aller à la 9 Julia se trompe est va à sa 7. Démoralisée, elle prend les chemins !  Moi, j’ai bien aimé cette course et j’attends avec impatience le sprint de la nuit !

 

 

Marylou


 

 Château de Neuvic : Sprint dans le château

Marylou, Titouan, Alana, Jules, Quentin et moi-même attendons pour faire la boucle 1 (il fallait faire la queue). Quand tu arrivais à la fin de cette file, on te donnait ta carte, tu enlevais tes chaussures et tu bipais le boitier départ (on avait donné nos chaussures à Dorian). Allez, on commence la course ! Très vite, des groupes se forment. Jules et Quentin sont partis de leur côté pendant que Alana et moi nous restons avec Marylou et Titouan. La carte n’était pas du tout comme je m’y attendais et il m’a fallu 4-5 balises pour m’habituer. Le château était en forme de L sauf qu’on en voyait 3 sur la carte. Les murs étaient délimités en trais noirs (normal) et il y avait un seul escalier pour monter ou descendre les 2 étages. Pour moi, je devais réorienter ma carte chaque fois que je montais un étage (sinon je me trompais).  On devait être en chaussette car le sol était du parquet. C’était marrant de glisser sur le parquet jusqu’à ce que Marylou se plante une écharde dans le pied (on était à la 1). Alana la porte jusqu’à ce qu’on la dépose à « l’infirmerie des échardes ». On continue, Alana, Titouan et moi. Au bout d’un moment, on voit que Titouan peine à suivre et flippe en même temps, alors, on lui dit de rejoindre Marylou à l’infirmerie.

Cette course dans le château était géniale ! Il y avait des personnes cachées sous les lits qui nous attrapaient les pieds et des monstres qui nous attendaient derrière les portes … Vraiment à refaire !

Sprint dans le jardin du château, le même soir

Marylou abandonne et Titouan reste avec elle, Alana et moi on reste pour faire la boucle dans le jardin. Je pense que sur pratiquement toutes les balises on a fait des azimuts plus ou moins précis mais où on trouvait toujours la balise ! C’était parfait ! Bien sûr… on pouvait très bien voir le diable sortir d’un buisson ou encore une sorcière à notre poursuite… Sur toutes les balises glauques ou accrochées sur un angle de mur, on laissait les gens passer et hurler à notre place. Sauf à la dernière où une personne tenait la balise et moi je me suis laissée bêtement avoir (c’était sa lampe dans sa main). Quand Alana est partie la biper, une personne a surgi et elle a hurlé à me faire peur à moi aussi !

 

Julia

 


MD du dimanche

Après les frissons de la veille, les informations de course nous préviennent que quelques fantômes peuvent encore rôder… On se regarde avec Sabine : est-ce vrai ? La veille, nous nous sommes bien amusées, on a bien joué le jeu des cris, mais c’est tout de même très très déstabilisant de s’orienter, dans la nuit, en guettant d’éventuels rigolos du POP affreusement déguisés, et en se rendant compte après 4 m qu’on est suivi par Scream ! Fausse alerte, cette course sera sans encombre, avec quasiment le même départ que la veille (mais sans le détour de 600 m qui brouillait les pistes) et dans la partie Sud. Après mon 1er vrai PM le samedi, je termine plutôt contente cette MD, en 55 minutes. Je suis quand même 20 minutes derrière Logan, qui m’avait déjà rattrapé à la 7 et très vite semée. Il finit 1er du violet long, bravo à lui !

 

 

 

Charlotte

5 commentaires

Le 27 octobre à Angoumé (40)

Le BROS organise une journée course d'orientation le Samedi 27 octobre 2018 sur une nouvelle carte à Angoumé dans les Landes.

 

Au programme :

Le matin : une course départementale pédestre moyenne distance comptant au CN. 

Circuits :
  • Violet long (H18-H/D20-H/D21-H35-H40-H45)
  • Violet moyen (D18-D35-D40-D45-H50-H55)
  • Violet court (D50-D55-H/D60-H/D65-H/D70-H/D75-H/D80         
  • Orange (H/D16)
  • Jaune (H/D 14)
  • Bleu (H/D12)
  • Vert (H/D10)
  • Jalonné

CONSIGNES de COURSES MD

 

L'après-midi : une course relais.

  • Relais Hommes et Relais Dames : niveau violet 30’/30’/30’ - Equipe de 3 relayeurs H ou D de 19 ans et + 
  • Relais Jeunes : niveau Orange et Jaune  30’/20’/30’ - Equipe de 3 relayeurs jeunes  H/D 14 à H/D18
  • Mini relais et open: niveau Vert et Bleu  20’/20’/20’ - Equipe de 3 jeunes H/D10 à H/D12 et Course open

CONSIGNES de COURSES RELAIS

 

Inscription jusqu'au dimanche 21 Octobre 2018 à minuit.


 Le BROS vous attend nombreux dans ce cadre bucolique !!!


0 commentaires

Challenge des écoles d'orientation

Premier jour

Départ Samedi après-midi avec Lukas, Marylou, les Ju-Jus et moi (Stéphane) au volant. Premier pique-nique au bord du lac de Carcans. Puis direction « Le challenge des écoles » pour la première épreuve.

 

Mem’O : "le mémo n’était pas très dur techniquement mais surtout physique. A la 3 je pars en haut de la colline mais j’oublie le numéro, alors j’ai dû retourner voir le numéro. Au final on termine 2-3eme."

 

Jules Montus BROS

O’agilité + O’Concentration

"Et voici que l’on nous appelle tous un par un pour passer devant l’épreuve 2 : l’agilité et la concentration (labyrinthe). La concentration, mais aussi le stress, est à son maximum avant le départ et le temps semble passer lentement. Et allez, c’est partie : je pars à fond sur l’agilité qui partait du grand pare-feu avec des petits singles dans la forêt. Et c’est dans ces singles que je glisse en dessous d’une grande branche de justesse pour l’éviter. Sur la fin du parcours, il y avait une grande descente parsemée de « barrières en rubalise » où il fallait sauter par-dessus. Les organisateurs ne nous ayant pas averti de cette surprise, j’étais un peu perdu, jusqu’à ce que je vois plus loin, Jules qui sautait par dessus ces « barrières ». Après s’enchaînait le fameux O’concentration que j’ai fait en marchant pour ne pas me tromper. Ce week-end fut superbe."

 

Lukas

O’Score

"Top ! Les 2 minutes sont lancées ! Jules et moi nous nous répartissons les balises… Jules compte bien, il y a 12 balises chacun. Je prends la partie Sud, lui la Nord et je l’entoure sur ma carte. Bon c’est bien, il nous reste 30 secondes avant le départ final… Je regarde le Nord et oriente ma carte. Ensuite, j’essaye de voir où est le départ et je choisis dans quelle direction je vais partir. Ça y est, le chrono est lancé, en regardant la carte je m’aperçois que je ne comprends rien aux routes… Je file derrière des personnes sur 10-15 mètres puis je m’arrête en essayant de comprendre où je suis. Complètement perdue, je demande de l’aide autour de moi et grâce d’une fille on se rend à la numéro 56 (ma première). On continue ensemble sur 3 balises puis on se sépare au chemin de la numéro 37 car, en voyant une balise, elle croit que c’est la nôtre alors que c’est le parcours jaune (c’est aussi à cette balise que j’ai vu Élisa). A la 55, je rejoins une fille et on se suit jusqu’à la fin (mise à part les 5 derniers mètres où je m’arrête pour poinçonner une balise et pas elle). En tout, on a mis une trentaine de minutes. Super course !!!"

 

Julia


Second jour

Relais

"Le dimanche on fait le relais avec Enzo qui part en premier. Au bout de 20 minutes, Enzo arrive, il me passe le relais et je pars en fusée !!! La course s’est bien passée sauf à l’arrivée, lorsque je vide mon ticket indique que j’ai zéro balise. Je suis première à arriver donc l’arbitre vérifie ma puce et m’annonce que nous sommes premiers. Ouf !!!!!"

Marylou

 

 

"Super week-end dans la bonne humeur comme toujours à part quelques petites bêtises de ma part…"

 

Elisa

Résultats :

- Mixte 10 : 3ème Marylou et Enzo

- Mixte 12 : 2ème Julia et Jules

- Mixte 14 : 2ème Élisa et Lukas

- Challenge des écoles : 2ème BROS

 

 

Un grand merci au SMOG, pour leur organisation, leur gentillesse et leurs cadeaux de saison !

5 commentaires

Ran'Gers 2018

Qu'est ce qu'on fait ce dimanche ? Y a pas de course de CO ce WE, pourquoi ne pas faire un petit RAID...

Donc, samedi 06 octobre, alors que Jérôme tente le roller sur planches humides, nous partons pour les environs de Auch dans un village... heu...pittoresque dont seule Sabine a le secret en guise d'hébergement.

Arrivés sur place c'est le déluge, espérons que la météo se décale et que le terrain sèche dans la nuit car les coteaux Gersois ont la réputation d'une glaise collante dès qu'il pleut.

Au programme : 

Dimanche matin, nous voici aux aurores à la dépose des VTT dans la banlieue sud de Auch, récupération et installation des plaques, dépose des chaussures au pied des vélos et en route vers l'accueil situé 6km plus au nord : il pleut déjà... encore...

Le club d'orientation Cart'O32 est à la manoeuvre, petit café et petits gâteaux à l'accueil et un grand plan d'ensemble du raid.

Stratégie : la barrière horaire du canoë est fixée à 15h, pour l'option longue du VTT ça risque d'être tendu au regard du profil de l'épreuve :

9h30, c'est parti avec un Trail de 3km le long du Gers pour rejoindre la partie haute de la ville de Auch et récupérer la carte de CO urbaine pour 6,5km. Un démarrage au diesel mais il reste pas mal de vélos dans le parc au moment où nous attaquons la première section de VTT. Les conditions météo sont dantesques, les sentiers ruissellent, ça glisse et tout écart de 20 cm hors du chemin tracé se transforme en calvaire. Les pneus triplent de volume, la boue empêche la roue arrière de passer dans le cadre et l'avant reste bloquée dans la fourche... Faut débourrer... et près de 2h pour faire les 22km de VTT.

12h30, nous arrivons à Montegut ... la digue, la digue diront les connaisseurs mais non, celui de la chanson est Montaigu près de Nantes...

Séparation du binôme, Sabine part faire une CO pédestre et moi une VTT'O, les deux au score en moins d'une heure, toute minute dépassée = 10 min de pénalité, ça rigole pas chez nos amis de Cart'O 32.

Contrat rempli en 57 minutes, on rentre toutes les balises.

13h35, on reprend les VTT, c'est déjà mort pour l'option longue et rentrer la barrière horaire, on coupe sévère et malgré ça on arrivera seulement 10 minutes avant 15h aux canoës.

On nous annonce que seulement 4 équipes sont parties en bateau... les autres sont encore sur le VTT.

14h55 : balade de 4 km sur le Gers, autant d'eau sous le canoë que sur nos têtes, il fait un froid glacial et il pleut encore et toujours.

 

Fin du raid après un dernier KM en Vélo pour passer sous l'arche... Vite vite douche et repas paëlla servie par les bénévoles du club.

L'heure des récompenses :

"Alors vous êtes classés combien ?"

"Ben on sait pas, comment vous le savez vous ?"

"Ils nous l'ont dit quand on a vidé la puce"

"Vider la puce ? T'as vidé la puce quelque part toi ?" "Non, et toi ?" "la PUUUUCE !!!!!"

"Mais quels boulets"

 

Bref, après vidage, nous voilà 1er MIXTE et 7e au scratch...

Par seb

4 commentaires

Raid Landais 2018 au Guinness Book

 

Après un raid landais 2017 où je passe d’assistant à coureur 48h avant le départ, je me présente sur cette nouvelle édition avec un peu plus de sérénité...

 

Je m’engage avec la célèbre Team Lapinous, en équipe de 4, en remplacement de l’Orienteur en chef Seb qui avait conduit cette équipe à sa 1ere victoire l’année passée : est-ce sa retraite de raideur, ou simplement fin du raid landais sur une victoire ??

 

Cette année, moins de roller et plus de course à pied... mais toujours « l’esprit raid landais » que je redoute : du roller sur chaussée accidentée, du sable… trop de sable à pied & vtt, des cartes IGN non actualisées où « il faut s’imprégner de la carte » dixit le responsable.

 

A 2 semaines et demi du départ, les pépins commencent : il ne reste que David et moi...

2 désistements nous obligent à re-composer l’équipe : heureusement les 2 avions de chasse Fabien et Thierry répondent favorablement à l’invitation... je m’imagine déjà avec le tire-minou sur l’épreuve de coastering (cool)

Fabien casse le cadre de son VTT et devra composer avec son vieux 26 pouces inutilisé depuis 3 ans !!!

Francis le brossien, l’assistant local doit lui aussi nous abandonner pour raison familiale. C’est Jean-Loup qui nous donne son ok la veille et qui accompagnera Lapin dans le camion.

 

Après des entraînements croisés en commun : perfectionnement roller avec maître lapin, vtt, canoë, nous sommes donc prêts pour en découdre...

 

Samedi 6 octobre, place de Lit-Et-Mixe.

Nous retrouvons beaucoup de soustonnais et de nombreux brossiens : Christian, Sandrine, Charlotte, Serge, Aurelie et le duo Xabi/Peio qui pose et gère la CO urbaine, Colette est là aussi pour les assister.

 

Au tirage au sort pour l’ordre des départs (toutes les 30s), la chance est avec nous... ce sera le 1er départ à 9h00 !!! 

9h00 : le départ en roller nous est donné, sur une bande de pavés… !!!

9h01 : c’est la collision contre un pont

 

 

Nous roulons un peu vite et le seul virage à 90 du parcours (m’a-t’on dit) est mal négocié. L’équipe par à la faute et ne sachant pas (encore) freiner je m’engage à pleine vitesse dans le virage puis perds l’équilibre sur un pont de bois qu’il fallait traverser. Je me retiens avec la rambarde mais mon roller se plante je ne sais où et je vrille : entorse de la malléole interne et abandon immédiat...

un record en raid après 1min 12s de course => ce record est-il au Guinness Book ?? 

 

 

L’équipe continuera à 3 pour le fun. Jean-Loup enfilera même une tenue pour l’épreuve de canoë sur la Palue et Fabien assura de son mieux sur les cartes IGN d’antan. Grâce à une bonne CO, l’équipe finira à une belle 5e place (mais hors classement)...

Par Jérôme

5 commentaires

5O Dias - Palentina 2018

Une petite vingtaine de membres du BROS accompagnés de la famille Dupuy du Brive Corrèze CO, de Marie et Eric du COOL et Claire du BONO ont participé au IIIeme Trofeo Internacional Diputación de Palencia du 20 au 26 août.

Au programme, 5 jours de compétitions officielles entrecoupées de cartes d'entraînements et de courses "antiofficiales" : bref, une semaine bien chargée.

Afin d'avoir un regard croisé sur les différentes journées, ce sont nos "Guests" qui ont raconté les 3 premières journées de ce qui restera sans doute longtemps le record de longueur pour un article du BROS !!!

Seb


J1 - Longue distance - Tarilonte de la Peña

C’était bien !

A part qu’il a fallu se réveiller à une heure indue pour des vacances, et qu’on a failli exploser au bord du lac. Non, mais sinon, c'était bien hein !

D’abord, dès le trajet entre la maison et l’hébergement espagnol, on a été accueilli à St Jean chez Peyo pour un pique-nique top confort. Ensuite, à l’arrivée au gîte, on sent l’organisation professionnelle (Sachant qu’on est quand même 25). Et, l’ambiance, est super chaleureuse dès le début : apéro, repas, et on fixe les heures de réveil et de départ vers la course du lendemain.

Et puis, tout le monde dodo !

 

La course elle même est à la hauteur de ce qu’on connaît de nos amis espagnols. La carte est juste, précise, détaillée et parfaitement lisible !

 

Et les traçages, mi MD, mi LD, (et pourquoi pas d’ailleurs ?) sont majoritairement sympas, dans des paysages typiques de la région qui nous accueillent, et qu’on aime bien. Les résultats de toute la maisonnée sont variables, mais majoritairement plutôt bons, voire excellents pour certains. Regroupement sous la tente après la course, et le debrief’ bat son plein. C’est aussi comme ça qu’on progresse !

 

 Retour au gîte pour le repas, à l’heure espagnole comme il se doit pour celles et ceux pour qui la journée sportive est finie …

Ensuite on a voulu profiter du grand lac à proximité. Donc expédition, avec 2 canoës, et 2 stand-up paddle gonflables vers une plage repérée le matin même. A l’arrivée, un parking ombragé nous accueille, accompagné d’un panneau avec une inscription en espagnol. Mais comme personne ne sait formellement ce que veut dire « explosion » en espagnol, on s’installe quand même après une séance de gonflage plus longue que la préparation d’une CO inscrite au CN (Les connaisseurs apprécieront J). Mais le résultat sera à la hauteur, et le reste de l’après-midi nous verra nager, bronzer et pagayer à qui-mieux-mieux dans une zenitude démesurée.

Et on n’a pas explosé au fait !

Retour au gîte pour la soirée, avec déménagement de tables et de bancs, préparation d’un taboulé-polenta-galette inédit qui nous nourrira le lendemain malgré son apparence douteuse.

Un dernier brain-storming pour déterminer les heures de départ, les répartition dans les voitures et dodo sans attendre les fous-furieux qui font des heures sup’ en CO de nuit.

C’était bien !

Marie et Eric, squatteurs du COOL, mais plutôt bien intégrés (NDLR : Éric, el campeón de la pala de queso)


J1 - Antiofficial de Nuit

Ok ok, c'était un peu dingue de vouloir enchaîner la longue avec la nuit mais quand on aime... Le plus fou était sans doute l'idée d'aller faire une carte d'entrainement entre les deux courses :-)

La petite baignade dans l'eau à 6° du Rio Carrion aura eu raison des douleurs juste avant la nuit. 20h30 rendez-vous a la Ermita, 21h début des départs en vagues de 7 circuits pour environ 300 personnes.

La nuit est belle, la lune nous éclaire en partie et pour l'occasion, les catégories ont été regroupées comme pour un sprint. Les premières balises s'enchaînent bien même si elles ne sont pas réfléchissantes et en grand nombre, il faut être précis et concentré.

La course est rapide, nous attendrons les résultats pour Logan qui remporte la catégorie M14/M16/M35B et un superbe porte déf. 

Retour au gîte vers minuit, douche, et réveil prévu à 6h30...

 

Victoire pour Logan et seconde places pour Angel, Sabine et Seb sur leurs circuits.

 

L'un des 8 fous furieux


J2 - Moyenne distance - Pisón de Castrejón

Deuxième journée et encore un nouveau rapporteur pour conter les aventures espagnoles. C’est apparement une loi dictant les différentes pérégrinations du Bros lorsqu'ils se déplacent loin de leur base. On nous aurait dit ça avant, on serait venu quand même ! On a droit à une bière toutes les dix lignes !

C’est donc les réfugiés de Corrèze qui vous parlent.

 

 

Coté sportif, pour cette deuxième étape, les grosses cotes sont passés à coté de la peluche (gain du vainqueur de chaque étape). Le pequino Peio ainsi que le vieillito Peio ont décidé de passer à l’attaque dès demain.

C’est donc Marylou qui sauve l’honneur de la casa rural et ramène avec brio l’orqual en peluche. Bravo à elle !

 

Coté annexe, l’orage est arrivé donc pas de baignade. On s’occupe comme on peut, les vieux étant aussi ingénieux que la jeunesse connectée pour tuer le temps.  

Ce soir, c’est grillades et selon les futurs glaneurs de peluches, c’est parfait pour passer à l’offensive.

 

Demain, un nouveau rapporteur vous narrera le troisième acte de la quête aux peluches. Et cette dernière phrase, c’est pour obtenir une deuxième bière !

 

 

Francis (NDLR : el maestro en M40, nous le verrons plus tard)


J3 - Sprint - Villanueva de la Peña

Heyyy aujourd’hui c’est moi qui écrit l’article !!

So today , sprint en forêt dégagée

Course courte, rapide, arrivée sous drapeaux !! 

Petite interview pour la victoire de Pierre et des orques pour Marylou, Violette et Francis YAAAASSSS !!

 

Petite recup dans une rivière à moins 43 degrés pouloulou ouglaglagla.

Enzuite Directíon el micròsprint !! S’en suit une finale pour Sabine ,Logan , Angel et seb. Coup dur pour Pierre il fait pm aaaaaahhhh

nein nein nein ...

Et hop un podium pour Angel avec comme récompense un beau petit paquet de lentilles !! En bombe !!

Pour terminer rien de mieux qu’un bon petit repas convivial et d’un bon sommeil récupérateur 

So je pense que cet article est sur le point de se terminer ,je ne sais plus trop quoi dire, j’espère que ce n’était pas trop mauvais pour ce premier !! 

Sur ce : POUCE BLEU !!! 

La biseeeee !!

Auf wiedersehen !!

PS : un grand merci à la famille Marques, Labarbe, Lochet pour m’avoir proposé de rendre mes vacances tellement plus cooooooolll et plus attractives !!!

 

Et merci au bros pour m’avoir accueilli  si gentiment !! (le cool et la Corrèze aussi !!!!)


Para Claire du BONO (NDLR : 3e au général des cinco dias en W16)


Jour de repos

Jour de repos = ne rien faire, se détendre, ne penser à rien et récupérer ??? Qui dit ça ???

Dans l'équipe BROS and Cie, jour de repos = carte d'entrainement piloté par Pequeño Peyo Martinez pour certains, randonnée de 4h aux Picos de Europa ou randonnée aquatique et baignade pour les autres.

Heureusement, on se retrouve tous le soir pour le banquet d'anniversaire de Marylou qui fête ses dix ans.



J4 - Longue distance - El Cristo


Qui dit longue distance, dit long tracé et pour certains longue durée... Pour réduire les frais sans doute, la carte est au 15000e, ça va pas arranger mes affaires.

Dès la prise de carte, on ne sait plus où on est, le premier poste est loin, un pauvre petit rocher perdu au milieu de rien. Faut suivre les lignes à haute tension mais laquelle ? Après 17 minutes, le poste se profile enfin, 2 et 3 c'est plus facile mais que la zone est sale. Nouvelle traversée de la carte à travers 2 sommets pour atteindre un groupe de rochers avant deux balises en bordure de carte.

La 7 au milieu de rien me coute cher et de nouveau deux longs postes...

La fin est plus simple mais que ce fut long et laborieux pour moi.

 

Les têtes d'affiches de notre équipée s'en sortent très bien, Claire, Célestin et Angel remontent vers le podium, Violette conforte sa position, Francis prend la tête en H40 et Marylou s'offre une 3e orque pour son anniversaire !


Mais la journée n'est pas finie, 3 couples de Brossiens sont inscrits sur le Antioficial O'Mobil : Charlotte/Sabine - Peyo/Logan et Steph/Seb. Les organisateurs nous appellent par vagues de 50 couples qui devront se relayer sur 2 cartes de 10 balises. La police municipale prête son micro/voiture pour l'appel et nous voici dirigés sur la grand place, téléphone en main, cartes au sol. Le guidage par téléphone au milieu de 150 personnes qui hurlent c'est un vrai sport :-)